En savoir plus sur l'impressionnisme en normandie

Tout le monde connaît au moins deux œuvres majeures de ce mouvement. Mais peu d'entres nous savent définir ce qu'est l'Impressionnisme. Voici donc quelques clés...

La naissance du courant

L'Impressionnisme ne naît pas spontanément, il est le fruit d'une évolution stylistique progressive. Son âme est l'impression. Ses œuvres rendent purement et simplement les impressions ressenties par les peintres face à leur environnement, sans aucune préoccupation pour les carcans de ce que l'on nomme communément la peinture académique. L'objectif de ces peintres est de capturer une vue instantanée, de la décomposer par touches et de laisser le soin au spectateur de recomposer seul cette image.

L'Impressionnisme ne naît pas spontanément, il est le fruit d'une évolution stylistique progressive.

La Normandie, "muse" des Impressionnistes

Le nom même du courant découle d'une œuvre de Monet Impression, soleil levant, peinte à Sainte-Adresse, près du Havre, en 1872. C'est au cœur du territoire normand qu'allait s'épanouir ce courant pictural incontournable qui continue et continuera de marquer de son empreinte l'histoire de l'art. Associer « Normandie » et « Impressionnisme » correspond bel et bien à une réalité historique et géographique. Cette peinture de l'instant est née sous les ciels incomparables de Normandie, le long de ses rivages lumineux et de ses vallées verdoyantes et non dans la pénombre de la forêt de Barbizon !

Ces lumières si particulières de la Normandie ont inspiré bien des artistes qui ont marqué de façon indélébile l'histoire de l'Art.

Delacroix passera, enfant, ses vacances près de Fécamp. Il peindra les falaises d'Etretat bien avant Courbet et Monet et sera le premier, dans La Mer vue des falaises de Dieppe, à expérimenter la touche en virgule et la juxtaposition de couleurs si chères aux Impressionnistes. Millet, originaire d'un hameau côtier du nord Cotentin puis résidant au Havre, a su représenter la paysannerie normande au plus proche. Courbet, dès 1840, vint trouver l'inspiration sur les côtes normandes. Il sera un visiteur régulier de Dieppe. Degas découvrit dès son plus jeune âge le Haras du Pin. C'est à l'hippodrome d'Argentan qu'il peint ses premières courses équestres. Renoir retrouva à Dieppe ses amis Monet, Blanche et Pissarro.

Bien d'autres, au fil des décennies, des mouvements picturaux, se laisseront séduire par les muses de la nature normande.

Le festival impressioniste s’attardera sur la dimension intime du portrait

Les lieux phares et les grands noms de l'Impressionnisme

Si la Normandie dans son ensemble a été terre d'inspiration pour ces artistes, il n'en demeure pas moins que certains lieux auront tout particulièrement nourri leur imagination ou abrité leurs créations.

Courbet et Corot, qui représentaient l'avant-garde de la peinture française, et allaient constituer les modèles dont tous les impressionnistes allaient s'inspirer à leurs débuts, ont fréquenté le charmant village de Saint-Céneri-le-Gérei dans L'Orne, aujourd'hui classé parmi les Plus beaux Villages de France.

Dieppe fut le premier lieu de ralliement des Impressionnistes. Renoir, Courbet, Blanche, Monet, Pissarro ou Eva Gonzalès se retrouvaient régulièrement dans ses rues. Courbet, Monet, Bazille ou Corot faisaient quelques infidélités à Dieppe pour coucher sur leur toile la lumière fascinante de l'estuaire de la Seine. Ils logeaient alors à l'Auberge de la Mère Toutain, devenue aujourd'hui La Ferme Saint Siméon à Honfleur.

La Normandie dans son ensemble a été terre d'inspiration pour ces artistes.

Le Havre, avant d'étonner par son architecture signée Auguste Perret, fut une « place forte » de l'activité créatrice des peintres. On y retrouvera Millet, Boudin, Turner, Jongkind ou bien encore Monet dans ses jeunes années.

Etretat et ses falaises ont, elles aussi, porté les élans créatifs des peintres impressionnistes.

Considérée également comme l'un des berceaux de l'Impressionnisme, Honfleur est la ville natale d'Eugène Boudin, qui initia le jeune Claude Monet à la peinture sur le motif. Nombreux sont les peintres à s'être imprégnés de l'ambiance si singulière qui règne à Honfleur. La station balnéaire reste aujourd'hui encore une source d'inspiration intarissable, comme en atteste la présence de nombreux ateliers d'artistes et galeries.

Enfin, comment ne pas évoquer la Fondation Monet à Giverny, territoire impressionniste, s'il en est ? Monet a choisi ce petit village de l'Eure pour y établir son jardin-atelier. C'est là qu'il va vivre et peindre certaines de ses œuvres les plus célèbres.

Le jardin, la maison avec son ameublement et sa décoration, le village tout entier, sont une invitation à la contemplation. Et chaque saison fait du jardin un paysage différent. De nombreux peintres américains y trouvèrent également l'inspiration. C'est ainsi que naquit la « Colonie américaine » de Giverny.

Source : "La Normandie, berceau de l'Impressionnisme", de Jacques-Sylvain Klein

Pour aller plus loin...

Les incontournables liés à l'Impressionnisme

  • Dans ce village au charme intemporel, la lumière est comme nulle part ailleurs, dixit le maître de l'impressionnisme, Claude Monet...
  • Romantique théâtre ouvert sur la Manche, Étretat a inspiré les plus illustres artistes. Quelques instants sur place suffisent à comprendre pourquoi...
  • Un joyau ! Un haut-lieu du tourisme en Normandie. Vous serez charmé à votre tour par la cité des peintres avec ses ruelles pittoresques et son Vieux-Bassin bordé de restaurants.