Les sites médiévaux à visiter dans l'Eure

A l’occasion du 950ème anniversaire de la Bataille d’Hastings qui donnera lieu à de grandes fêtes en 2016, (re)découvrez les sites médiévaux incontournables dans l’Eure et les autres départements normands.

Des trésors d’architecture castrale

Depuis Château Gaillard, situé sur la commune des Andelys, la vue sur les méandres de la Seine est à couper le souffle. Perché sur son promontoire rocheux, le château a certes perdu de sa superbe, réduit à l’état de ruines. Il n’en demeure pas moins une forteresse médiévale emblématique que l’on doit à Richard Cœur de Lion. Le château aurait été construit en seulement un an et Richard Cœur de Lion, de s’exclamer : "Qu'elle est belle, ma fille d'un an ! Que voilà un château gaillard ! ».

Le Domaine d’Harcourt vaut également le détour. Il s’agit là d’une forteresse médiévale dont l'origine remonte à la naissance de la Normandie. Le château reste entouré d'une partie du mur d'enceinte et bordé d'un double fossé. Son magnifique arboretum (installé depuis 1802) est considéré comme le plus ancien de France.

Au cœur de la Normandie, le Domaine d'Harcourt est un chef-d’œuvre de l'architecture médiévale

Encore un bel exemple d’architecture médiévale que la halle aux grains de Lyons la Forêt, l’un des Plus Beaux Villages de France. Construit sur l’emplacement d’un château-fort, le centre de Lyons en a adopté le plan, autour de l’ancienne motte féodale.

Capitale du Vexin Normand, située au carrefour de la Normandie, de la Picardie et de l’Ile de France, Gisors doit son château fort au deuxième fils de Guillaume le Conquérant. Un beau témoignage de l'architecture castrale du XIe au XVIe siècle.

Au sud de l'Eure

A Verneuil-sur-Avre, vous découvrirez la Tour grise, un donjon du 13ème siècle, construit par Philippe Auguste en 1204, après la conquête du Duché de Normandie. La Tour grise accueille une exposition permanente. Cette exposition retrace l’histoire de la ville et notamment la terrible Bataille de Verneuil, qui opposa, en 1424, 11 000 Français et quelque 7 000 Écossais contre 14 000 anglais. L’Eglise Sainte Madeleine est un bel exemple d’architecture sacrée. Sa construction débute à l’aube du XIIème siècle, lors de la fondation de Verneuil par Henri 1er de Beauclerc, Duc de Normandie et Roi d’Angleterre.

Il aurait servi de modèle à la Tour de Londres ! Dans le Sud de l’Eure, le Château d'Ivry-la-Bataille fut pendant plusieurs siècles un enjeu de guerres féodales. En archéologie, il fait figure de référence internationale. Ses vestiges ont fait l’objet de l’aménagement d’un parcours de promenade qui surplombe la vallée de l'Eure.

Architecture religieuse, légendes et autres détours…

A Evreux (capitale de l’Eure), on ne peut être qu’admiratif devant la majestueuse cathédrale Notre-Dame. Profitez de votre venue pour découvrir également l’église abbatiale Saint-Taurin. L’édifice renferme un trésor : une châsse datant du XIIIe siècle, une pièce d’orfèvrerie unique, recouverte de feuilles d’or.
Taurin fut le premier évêque d’Evreux

L’abbaye de Mortemer est aussi l’ « œuvre » d’Henri Beauclerc, quatrième fils de Guillaume le Conquérant. A l’intérieur de cette abbaye cistercienne se trouve un lavabo du XIIe siècle : il s’agit de la fontaine Sainte-Catherine, dont l’eau aurait des vertus magiques… On dit aussi que l’abbaye serait hantée… Le lieu fut d’ailleurs exorcisé en 1921. De nombreux événements, culturels et festifs, s’y tiennent de nos jours, parmi lesquels les Nuits des fantômes !

Fondée aux alentours de 1034 par un chevalier, l'abbaye du Bec-Hellouin devient rapidement un centre important de la chrétienté. Aujourd’hui encore, l'abbaye accueille une communauté de moines bénédictins. Les petites rues, calmes et fleuries, et les maisons à colombages participent au charme intemporel du village.

A Bernay, l’abbatiale Notre-Dame étonne par la qualité d’exécution des motifs de chapiteaux qui donnent à voir des masques humains, « têtes feuillues », monstres à tête humaine, et autres motifs végétaux ou géométriques. L’édifice fut construit entre 1013 et 1050 par le moine bâtisseur Guillaume de Volpiano, qui participa également à la construction du Mont-Saint-Michel.

Non loin de Bernay, Pont-Audemer est surnommée la « Venise normande » en raison de ses canaux. Vous prendrez plaisir à vous balader dans les ruelles et impasses de Pont-Audemer, qui a conservé la structure de son centre-ville telle qu’elle était au Moyen Age.