SAINT-GERMAIN-LA-BLANCHE-HERBE

Récits du monde

À partir des archives de l’IMEC, Gilles A. Tiberghien propose un voyage à travers nos représentations du monde.Comment se sont-elles construites ? À quelles sources puisent-elles ? Du roman au journal de voyage, de la correspondance d’explorateur au compte rendu scientifique, de Jules Verne à Jean Rouch, de Jules Supervielle à Georges Devereux, le monde s’ouvre, se donne à voir, à comprendre, à méprendre.Dans cette fabrique de l’imaginaire, les représentations occidentales de l’Afrique, de l’Asie, du Grand Nord s’élaborent dans un moment de conquête coloniale, versant incontournable de l’inconscient collectif. Entre centrement et décentrement, entre stéréotypes et vœux d’objectivité, quelles parts prennent les sentiments d’exotisme et les rêves d’aventure ? Récits de voyage, études de terrain anthropologiques, photographies, l’explorateur prend aussi le visage du rapporteur désireux de rendre compte d’une réalité nouvelle. Les archives racontent ces histoires, disent le monde, le saisissent ou l’inventent, elles nous livrent la trace de pérégrinations entre réel et imaginaire, où il est toujours aussi question de soi et de l’Autre.Embarquez pour un voyage en 380 documents, dont de nombreux inédits, documents sonores, filmiques, manuscrits. Parcourez la Terre de feu grâce à des rushs de Gisèle Freund, pénétrez dans le désert de Mojave avec Georges Devereux et ses notes de terrain, suivez les traces de l’intrépide archéologue Jane Delafoy en Asie Mineure, descendez le fleuve Niger avec l’ethnologue Jean Rouch et ses acolytes, admirez les dessins des explorateurs sillonnant les quatre coins du monde, lisez la correspondance des aventuriers du siècle dernier et découvrez les carnets de voyage des fondateurs de l’anthropologie.Gilles A. Tiberghien travaille à la croisée de l’histoire de l’art et de l’esthétique qu’il enseigne comme maître de conférences à l’université de Paris-1 Panthéon-Sorbonne. Cette double approche lui permet d’explorer la dialectique de l’humain et de l’environnement. Dans Nature, art, paysage (Actes Sud-École nationale supérieure du paysage, 2001) puis dans Notes sur la Nature, la cabane et quelques autres choses (Le Félin, 2014), il s’intéresse aux cabanes, point de rencontre ambiguë et privilégié entre les hommes et la nature, à la fois manière d’habiter le monde, refuge, avant-poste et expression d’un art. Il est également l’un des premiers en France à explorer le Land art comme forme artistique véritable (Land Art, éditions Carré, 1993 ; 2012). Habiter le monde c’est aussi dire celui que l’on habite et Gilles A. Tiberghien s’est penché à plusieurs reprises sur la puissance d’évocation de la carte, notamment dans Finis Terrae. Imaginaire et imagination cartographiques, Bayard 2007. Gilles A. Tiberghien a dirigé la collection Arts et esthétique (Carré, Hoëbeke et Bayard), de 1996 à 2004. Il est membre du comité de rédaction des Cahiers du Musée d’Art Moderne et co-rédacteur en chef avec Jean-Marc Besse des Carnets du Paysage.
Coordonnées

Récits du monde

Abbaye d'Ardenne - IMECRue d'Ardenne

14280 SAINT-GERMAIN-LA-BLANCHE-HERBE

Tél : 02 31 29 37 37

Vous êtes l'organisateur ?

Vous souhaitez apporter des modifications à cette fiche ?

Signaler

Tarifs

Gratuit

Date(s)

Du samedi 20/10/2018 au dimanche 17/02/2019
14:00-18:00

Thèmes

Culturelle

Exposition, Culturelle, Photographie