CARROUGES

Supershaktiman - Nicolas Henry (photographie)

Supershaktiman
Le conte,
Le personnage central de ce conte photographique, est inspiré du héro populaire indien, Supershaktiman, sorte de superman local haut en couleur. Supershaktiman, va relier deux univers celui de l’Hindouisme et de l’Islam soufi. Porté par l’amour de la belle Shamina, ces pérégrinations vont le porter du Rajasthan au Maroc, dans une lutte acharnée face aux multiples obstacles qui les éloignent d’une possible union.
Les décors sont réalisés sur place à l’aide d’une équipe locale, et les matériaux glanés dans la nature ou chez les gens. L’assemblage se fait à l’aide principalement de cordages et de bois ou bambous. Beaucoup de gens viennent assister à ces « représentations » spontanées où s’élève la parole. Le matériel de prises de vue comprend 8 flash Bowens 400 avec leurs accessoires et les images prises avec un Canon 5 Dsr ou un Phase one P45 +.
Le conte narre les liens tissés par les siècles entre les deux religions. La forme du conte philosophique, à la dramaturgie orientale, narre une recherche spirituelle, hymne à la liberté, loin des extrémismes actuels et de leurs liens au politique.
Fanfares, éléphants, chameaux, saris colorés, tanneries géantes, architectures somptueuses plongées vertigineuses dans les baolis, palais orientaux décrépies, ateliers de femmes, et monceaux de poubelles composent les éléments de ce récit délirant et rocambolesque traversé par les couleurs et les décors somptueuses de l’Inde et du Maroc.
Le projet a été accueilli par l’institut français de Fès et présenté aux rencontres internationales de la photographie. Une tournée a lieu au Maroc sur 2017. La réalisatrice Sibylle d’Orgeval a réalisé deux documentaires sur ce travail pour la chaine Voyage. De larges installations ont été mises en scènes au festival de littérature de Jaipur en Janvier 2018.
L’exposition,
Depuis l’avènement de la photographie et de la gravure l’Inde a accueilli de multiples formes de collage et d’ajouts d’éléments plastiques sur ces images, bijoux, costumes, métal… Nicolas Henry a travaillé avec une équipe de Jaipur pendant un mois afin de créer une série unique de 60 tirages nous contant les aventures de son héros. Le rendu est unique, entre la peinture et la photographie et invente une forme contemporaine de bas reliefs.
Coordonnées

Supershaktiman - Nicolas Henry (photographie)

Château

61320 CARROUGES

Tél : 02 33 27 20 32

Vous êtes l'organisateur ?

Vous souhaitez apporter des modifications à cette fiche ?

Signaler

Tarifs

Gratuit

Date(s)

Du samedi 16/06/2018 au dimanche 02/09/2018
10:00-12:45 - 14:00-18:00

Thèmes

Culturelle

Culturelle, Exposition, Photographie