Caen

© Nomandie Tourisme

Le 6 juin à l’aube, commencent les bombardements sur les villes normandes. A Caen, tout le centre-ville est détruit. La mission des Alliés est de détruire les villes pour anéantir tout système de communication et ralentir les renforts allemands. Au matin du 7 juin, une dizaines de villes bas-normandes dont Caen, Lisieux, Coutances, Saint-Lô, Vire… ont été rayées de la carte.

6 semaines de combats...

Caen et son aérodrome de Carpiquet sont convoités par les aviateurs de la RAF.

Courant juin, Caen est devenue un enjeu stratégique majeur pour le plus grand malheur de sa population qui fuit les bombardements.

 

Caen est devenue un enjeu stratégique majeur pour le plus grand malheur de sa population (...)

Mais les Allemands tiennent encore la rive droite et c’est seulement le 19 juillet que les derniers quartiers, tels que Vaucelles,seront libérés.

Ce n’est que le 9 juillet au matin soit un mois après le Débarquement que Caen est libérée par les Canadiens arrivant de Saint Germain la Blanche Herbe. Les Anglais, eux, entrent par l’est et traversent des ruines.

 

En vidéo...

Sites et lieux de visite

Autour de la libération de Caen

   
Voir tout