TINCHEBRAY-BOCAGE

Musée de Tinchebray et prison royale

Musées

A travers un établissement pénitentiaire et judiciaire fort bien conservé datant des 17e et 18e siècles, le guide vous présentera des épisodes locaux de la Révolution française : les Bleus ou républicains contre les Blancs ou chouans. Vous aurez aussi un aperçu de cette époque étouffante certes mais véritable charnière entre la vie d’antan et la vie moderne.
Cette dernière commença par la "Pré révolution industrielle" avec l'invention fin 1811 du sucre de betterave par des jeunes du canton de Tinchebray avec à leur tête le chimiste autodidacte Jean-Baptiste Quéruel. Une partie du musée illustre cette grande invention.
Coordonnées

Musée de Tinchebray et prison royale

4 rue de la prison
TIinchebray

61800 TINCHEBRAY-BOCAGE

Tél : 02 33 64 23 55

Tarifs

Tarif de base - Adulte Plein tarif A partir de 4 €
Tarif enfant A partir de 3 €

de 12 à 18 ans

Tarif groupe adulte A partir de 3 €
Moyens de paiement

Chèques bancaires et postaux

Espèces

Ouvertures

Individuel

Du 01/07/2016 au 31/08/2016
Une visite guidée à 14h30 les lundi, mardi, jeudi et vendredi. Se renseigner éventuellement au 02 33 64 23 55 pour confirmation.

Groupe

Du 01/01/2016 au 31/12/2016
Sur réservation au 02 33 64 23 55

Equipement

Visite guidée

Parking Autocars

Visites

VisitesIndividuellesGroupe
Visite guidées en permanenceouioui
Durée moyenne60 minutes60 minutes

Groupe

Parking autocar
Groupes acceptés
Nombre de personnes mini 10
Nombre de personnes maxi 25
A travers un établissement pénitentiaire et judiciaire des 17e et 18e s. et fort bien conservé, le guide vous présentera des épisodes locaux de la Révolution française : les Bleus ou républicains contre les Blancs ou chouans. Vous aurez ainsi un aperçu de cette époque étouffante certes mais véritable charnière entre la vie d’antan et la vie moderne. Cette dernière commença par la « Pré révolution Industrielle » avec l’invention fin 1811 du sucre de betterave par des jeunes du canton de Tinchebray avec à leur tête le chimiste autodidacte Jean-Baptiste Quéruel. Une partie du musée illustre cette grande invention.