Les Planches de Deauville forment une longue passerelle d’où l’on contemple la plage, les couleurs vives des parasols et les couleurs changeantes de la mer et du ciel. C’est aussi un lieu de passage incontournable sur la Côte Fleurie. Peut-être y croiserez-vous d’ailleurs des stars ?

JAdis Une plage pour la haute société

Dans les stations balnéaires du XIXè siècle, on vient sur la côte pour se baigner, mais aussi pour respirer le bon air iodé en marchant élégamment vêtus sur des promenades spécialement aménagées. Deauville sait se faire une place au soleil et il est de bon ton pour les membres de la haute société européenne d’y avoir une villa et d’y passer l’été.

Les Bains Pompéiens

En 1921, le choix est fait de remplacer les précédentes cabines de plage et le chemin de promenade en bois par un établissement de bains de mer moderne et élégant. Le projet retenu est celui de l’architecte Charles Adda. En 1923, il fait construire un ensemble de style Art Déco, où 250 cabines confortables sont disposées autour d’atriums, de colonnades et de bassins rehaussés de mosaïques. Une architecture sobre en béton aux lignes simples. Adda est aussi à l’origine des « Planches », installées le long des cabines donnant sur la mer, sortes de transition entre le béton et le sable.

Bains pompéins de Deauville, Art Deco
Les bains pompéins © M-A Thierry

Le front de mer de Deauville est rythmé par une succession de portes de cabines séparées par de petites lices de béton ajouré. Les Planches, elles, forment une multitude de lignes qui emmènent le regard au loin. De 444 m à l’origine, la promenade s’étire désormais sur 643 m. Les longues lattes ne sont plus celles d’origine, mais toujours en azobé, un bois grisé d’origine tropicale très résistant. Et à la belle saison, la plage se couvre des célèbres parasols colorés (avec leur nœud deauvillais).

Les planches et le cinéma

Lors de l’inauguration des Bains Pompéiens en 1924, une jeune comédienne, Denise Grey, joue « Ondine », dans l’un des bassins d’agrément, sans savoir qu’elle reviendra bien plus tard à Deauville pour jouer le rôle de la facétieuse grand-mère de Vic (Sophie Marceau) dans La Boum. D’autres acteurs ont depuis attiré la lumière des projecteurs sur les Planches de Deauville : Jean-Louis Trintignant et Anouk Aimée dans Un Homme et une Femme de Claude Lelouch, un film et un thème musical mondialement connus. Le réalisateur a depuis 2006 une place à son nom, près des Planches.

Hommage aux acteurs américains à Deauville, sur les Planches
Sur les Planches © M-A Thierry

C’est au cinéma américain que la ville consacre un festival tous les ans en septembre depuis 1975. Clint Eastwood, George Clooney, Sharon Stone, Nicole Kidman et tant d’autres y ont été reçus. Les actrices et acteurs viennent sur les Planches inaugurer leur nom, peint en lettres noires sur les lices qui séparent les cabines de plage. Une sorte d’Hollywood Boulevard « à la française », tout en sobriété.

Festival du Cinéma Américain de Deauville

Début septembre
Centre International de Deauville
1 avenue Lucien Barrière
14800 Deauville
Festival de Deauville

Location de parasol, chilienne ou cabine

Etablissement des Bains de mer
Place Claude Lelouch
14800 Deauville
02 31 14 02 16

On file entre amis sur les Planches de Deauville

On file entre amis sur les Planches de Deauville

« Un jour, j’irai à Deauville avec toi »

« Un jour, j’irai à Deauville avec toi »

  • Ajouter à une liste de favoris