Sur les bords de l’Orne, l’une des plus importantes forteresses de Normandie dévoile les vestiges de son passé agité. La dextérité de ses ouvrières a fait d’Argentan l’autre grande ville de la dentelle.

UNE CITÉ AU CŒUR DU PAYS DU CHEVAL

Chevaux en liberté

Tranquille petite citée dans son écrin de verdure, Argentan vit au cœur du pays du cheval. Sœur rivale d’Alençon dans le monde de la dentelle, elle fût longtemps une ville aristocratique où les officiers du Roi aimaient à se retrouver. Cela lui a valu de voir fleurir un nombre considérable d’hôtels particuliers et de châteaux. Fortifiée dès le Xe siècle, la place forte eut les faveurs d’Aliénor d’Aquitaine qui y recevait ses fils, Richard Cœur de Lion et Jean Sans Terre. Sa renommée, Argentan la doit aujourd’hui à son riche passé industriel. Spécialisée dans la tannerie et la dentelle, elle accueillait, au XVIIIe siècle, pas moins de quatre manufactures royales. Ce savoir-faire local est aujourd’hui perpétué par les moniales de l’abbaye bénédictine, garantes de l’authenticité du fameux point d’Argentan.

A ne pas manquer

Point d'Argentan maison des dentelle
© Maison des Dentelles et du Point d’Argentan

Château des Ducs : Brûlé au cours de la guerre de Cent Ans, il prit sa forme actuelle au XIVe siècle.

Eglise Saint-Germain : bâtie entre le XVe et le XVIIe siècle, elle mêle les styles gothique, Renaissance, et classique.

Abbaye des bénédictines : on peut toujours y voir les sœurs faire vivre le point d’argentan.

Maison des Dentelles : des collections uniques de pièces de dentelle, différents styles, différentes techniques dans un cadre remarquable, sur les bords d’un plan d’eau.

La Tour Marguerite et le Donjon : derniers vestiges des fortifications qui entouraient Argentan du haut desquels on a une vue imprenable sur la ville et ses alentours.