La Cote 112

Patrimoine culturel,

VIEUX

Cote 112
ccvoo

Le 26 juin 1944, le général britannique Montgomery lance, sous le nom de code « Opération EPSOM », une grande offensive pour la prise de la vallée de l'Odon à l'ouest de Caen.

Cette offensive, vise à contourner Caen par l'ouest, et à prendre, enfin, cette ville toujours occupée par les Allemands près de trois semaines après le Débarquement. Mais contrairement aux prévisions optimistes de l'État-Major britannique, et malgré une supériorité numérique et matérielle considérable, l'Opération EPSOM, est un échec. Cependant, la forte pression des divisions britanniques, oblige les Allemands à maintenir dans le secteur, plusieurs divisions de Waffen SS et deux bataillons SS de chars lourds (Tigre), qui auraient pu se porter sur le secteur américain.

L'échec est d'autant plus cuisant que Montgomery qui voulait une victoire facile et rapide pour se démarquer de son allié américain.

La cote 112 qui, de fait, verrouille tout le secteur, devient un lieu de combats majeurs entre les troupes allemandes et les troupes anglo-canadiennes pendant plus de 7 semaines. Les combats sont d'une rare intensité. Dans les deux camps, les pertes humaines sont très lourdes, le nombre de blindés détruits est énorme, tout particulièrement du côté britannique. Mais Montgomery peut alors compter sur des réserves matérielles et humaines considérables, alors que pour les Allemands, tout char détruit, n'est pas remplacé.