Décor envoûtant que celui des vestiges de l’immense abbatiale lovée au creux d’un méandre de la Seine…Centre culturel et artistique de premier plan, l’abbaye protégée des rois porte les stigmates de ses longues années passées à veiller sur la région.

UNE HISTOIRE MOUVEMENTÉE

Couple de motards devant les ruines de l'Abbaye de Jumièges

Comptant parmi les plus anciens et les plus importants monastères d’Occident, Jumièges a vécu une histoire mouvementée. Fondée en 654 par Saint-Philibert, courtisan du roi Dagobert 1er, l’abbaye a été maintes fois blessée, mais sa grande silhouette semble à jamais gravée dans le paysage. Détruite en 841 par les Vikings puis au cours de la Guerre de Cent Ans, elle vit finalement ses bâtiments servir de carrière de pierres au sortir de la Révolution. Dépouillées, déshabillées, ses survivances dégagent toujours une certaine puissance. Les vestiges du cloître et des bâtiments conventuels sont dominés par d’impressionnantes tours jumelles de 46 m de hauteur qui enserrent la façade romane de l’édifice. Le parc et ses arbres centenaires donnent toute sa dimension à celle que Victor Hugo surnommait « la plus belle ruine de France ». Drapée de calcaire blanc, guettant les bords de Seine, elle vit au rythme des saisons, élégante et secrète.

Visiteurs à l'Abbaye de Jumièges

a ne pas manquer

 L’Abbaye de Saint-Wandrille

Caudebec-en Caux

Villequier et le Musée Victor Hugo

La route des fruits

La route des abbayes

 Parc Naturel Régional des boucles de la Seine-Normande

Saint-Martin-de-Boscherville et l’Abbaye Saint-Georges

infos pratiques

Jumièges en 3D !
Grâce à cette application, le visiteur peut visualiser l’Abbaye de Jumièges telle qu’elle était avant sa destruction.
En savoir plus sur Jumièges 3D
En savoir plus sur le site internet des Abbayes Normandes