Entièrement dédiées à la culture, Les Franciscaines de Deauville proposent au public un lieu unique où se mêlent musée, médiathèque et salle de spectacles. À cinq minutes du bord de mer, l’endroit est idéal pour plonger dans le grand bain de la découverte, du partage et de la transmission.

Entrer dans le livre

Grand ouvert comme les pages d’un livre, le haut portail de la façade des Franciscaines est une invitation à entrer dans le monde de la culture. Un monde qu’aborde le visiteur en traversant la Grande Galerie qui mène à ce vaste espace baigné de lumière : le cloître. Précisons que, pendant plus de 140 ans, une congrégation de sœurs franciscaines a occupé les lieux. Autour de son couvent, elle y a ouvert un orphelinat, un dispensaire et une école. Aspirant à s’adapter à un mode de vie plus actuel, les religieuses ont quitté leur édifice du 19e siècle et l’ont vendu à la ville de Deauville en 2011.

Le cloître des Franciscaines à Deauville
Le cloître des Franciscaines © Philippe Deneufve

Rencontre du patrimoine et du contemporain

Sous le trait d’Alain Moatti, architecte, entre autres, du réaménagement du premier étage de la Tour Eiffel et de la Cité internationale de la dentelle et de la mode de Calais, le lieu initialement cloisonné et privé s’est métamorphosé en un espace ouvert et public. La rencontre entre l’héritage patrimonial et l’expression contemporaine de ce lieu culturel novateur éclate au regard dès que l’on pénètre dans le cloître. Dans cet agora de 400 m2 dédié à la lecture des journaux, revues et magazines à disposition, les murs percés d’arcades en briques jaunes et pierres meulières révèlent les trois étages du bâtiment ; dont les chiens-assis des anciennes cellules des sœurs d’antan qui apparaissent à travers une vaste baie vitrée. Enfin, et c’est sans doute la marque identitaire des Franciscaines, tombe du plafond de verre un monumental lustre composé de 14 285 tubes en polycarbonate de longueurs différentes. Illusion du passage d’un nuage dans le ciel normand tant apprécié des peintres impressionnistes ?

Fusion des médias de la culture

L’audace des Franciscaines est de fusionner les différents médias de la culture : les livres, les œuvres, le numérique. En se laissant guider par le « ruban de la connaissance », de longues étagères ondulées qui délimitent des espaces de déambulation et d’autres plus intimes à travers les étages, le promeneur, sans jamais quitter les livres, croise des tableaux, des photographies, mais aussi des projections, des zones de lecture, d’écoutes ou d’échanges. Au fil de ses pas, il entre dans des univers chers à Deauville : station balnéaire, cheval, spectacle et cinéma, jeunesse, art de vivre. Chacun de ces espaces-thèmes est enveloppé d’une couleur singulière et d’un mobilier distinct d’où se dégage un esprit unique.

Les Franciscaines Deauville, Le Réfectoire
Le Réfectoire des Franciscaines © Philippe Deneufve

Visiteur-acteur

Promeneur, flâneur, contemplatif, le visiteur peut aussi devenir acteur de cet espace inspirant. Grâce à des bornes numériques interactives, il a la possibilité d’explorer les riches collections de films, de photographies, d’affiches, de cartes postales qui définissent l’identité de Deauville. De façon ludique, il peut même sélectionner une série d’images et devenir alors le commissaire de son exposition imaginaire qui sera projetée sur tous les écrans géants des Franciscaines.

Les plus inventifs trouvent, eux, leur compte du côté du Fablab. L’espace de création numérique ouvre ses portes tant aux mini-makers qui viennent pour une initiation encadrée, qu’aux concepteurs qui souhaitent prototyper leurs idées innovantes.

Pour les plus jeunes, le bonheur se situe sans aucun doute du côté de la ludothèque où des livres, mais aussi des jeux et des animations leurs sont proposés dans un espace coloré.

À toute cette offre s’ajoutent quatre pôles d’expositions : le Musée André-Hambourg, consacré à l’œuvre du peintre ; la galerie des Maîtres qui expose des œuvres d’exception au premier niveau du bâtiment principal, offrant ainsi une vue plongeante sur le cloître et longeant les vitraux de la chapelle devenue salle de spectacle ; la galerie photographique qui valorise les créations issues du festival Planches Contact ; la galerie d’expositions temporaires qui programme trois thématiques par an.

Enfin, le Réfectoire avec sa grande table de partage, sa carte simple et variée conçue par un chef, et la boutique aux produits culturels et objets d’origine normande offrent la possibilité à tous de passer d’agréables moments.

Une bonne idée de sortie en famille, où chacun peut, à loisir, s’évader dans son univers de prédilection avant de tous se retrouver avec plein de choses merveilleuses à raconter et à partager.

Infos pratiques

Les Franciscaines
145b avenue de la République
14800 Deauville
02 31 14 02 02
contact@lesfranciscaines.fr
Les Franciscaines

Dates 2021

Le cloître et les Univers des Franciscaines sont à découvrir en réservant un créneau de visite à partir du 13 mai.

Le musée André Hambourg et les expositions Sur les chemins du paradis et Les maîtres de la Couleur au XXe ouvrent dès le 19 mai.

Pendant les vacances scolaires des zones B et C :
Ouvert tous les jours de 10 h 30 à 18 h 30.

Hors période de vacances scolaires :
Ouvert du mardi au dimanche de 10 h 30 à 18 h 30.

Tarifs 2021

Musée André Hambourg
Tarif plein 8 €
Tarif réduit 5 €
Tarif solidaire 3 €

Exposition Les Maîtres de la couleur au XXe siècle
Tarif unique 5 €

Exposition Sur les chemins du Paradis
Tarif plein 10 €
Tarif réduit 8 €
Tarif solidaire 3 €

Pass Friendciscaine (abonnement annuel)
Pass individuel 60 euros
Pass famille (2 adultes + enfants) 100 €
Pass jeunes (-18 ans et étudiants) 12 €
Pass solidaire (bénéficiaires RSA…) 12 €
Pass entreprise (10 pass individuels minimum) 55 €

Débuter le polo à Deauville

Débuter le polo à Deauville

  • Ajouter à une liste de favoris