Volupté, équilibre et élégance caractérisent à merveille la cité thermale de Bagnoles-de-l’Orne, nichée au cœur du Parc Naturel Régional Normandie-Maine. Elle est la destination toute indiquée pour les visiteurs en quête de bien-être et de loisirs.

Il suffit de se promener dans les ruelles du quartier Belle-Epoque ou le long du fameux lac pour goûter à la douceur de vivre de la ville. Vous êtes, ici, dans la seule station thermale du Nord-Ouest de la France. On vous emmène en balade…

L’âme de Bagnoles

C’est bien dans le quartier Belle-Epoque, avec ses longs boulevards bordés de somptueuses villas, que vibre l’âme de Bagnoles. Imaginé et dessiné par Albert Christophle, un homme politique avant-gardiste, le quartier a connu un essor fabuleux dès la création d’une ligne de chemin de fer, à la fin du 19e siècle. Observez les détails des façades de ces villégiatures familiales, véritable musée à ciel ouvert !

Une ville autour du lac

La station s’est développée petit à petit autour du lac, accueillant les curistes de la haute bourgeoisie. Le Grand Hôtel, premier hôtel de luxe de la ville, est inauguré en 1898. Il compte alors deux cents chambres avec téléphone et cabinet de toilette et possède déjà l’électricité ! Les tètes couronnées d’Europe s’y retrouvent. A l’époque, Bagnoles ne possède pas d’entité propre : elle est assise sur trois communes. Il faut attendre 1913 pour qu’elle devienne une commune autonome.

La seule station thermale du Nord-Ouest de la France

Famille à Bagnoles-de-l'Orne
Le Lac de Bagnoles-de-l’Orne © Thierry Houyel

Des eaux bienfaisantes

Ici, une source d’eau chaude (24,3°C) surgit des profondeurs des roches et soigne les rhumatismes, les maladies veineuses et gynécologiques. Des théories récentes montrent que les eaux s’infiltrent en profondeur puis remontent par des fissures, après un cheminement qui peut durer des milliers d’années. On les appelle les eaux « météoriques ». Leurs bienfaits ont longtemps été propices aux légendes. On raconte que le Seigneur de Tessé et son cheval, revenus de guerre, s’y baignèrent et en ressortirent rajeunis. On dit aussi qu’un moine capucin, revigoré par les eaux, sauta, par défi, entre les deux aiguilles rocheuses qui surplombent la ville, dorénavant baptisées « le saut du capucin ». L’activité thermale de Bagnoles remonte au 17e siècle mais c’est surtout au 20e siècle qu’elle s’épanouit avec la création du Pavillon central et de l’Hôtel de thermes. Aujourd’hui, le B’O Resort propose des cures thermales conventionnées et prévention santé, ainsi que des séjours détente. Laissez-vous tenter par le rituel bagnolais aux actifs de pomme de Normandie ! Le spa du Beryl décline aussi toute une gamme de soins pour une escale détente.

Légende, quand tu nous tiens…

Vous aimez les légendes ? Vous êtes au bon endroit ! Pénétrez dans la forêt des Andaines qui encercle Bagnoles. Ici, vivent les fées Andaine et Gione, dit-on dans la région. La falaise du Roc au Chien est aussi attachée à un mystère, celui d’un seigneur puni pour sa cruauté et transformé en monstre à tête de chien, avant d’être pétrifié dans la roche. Enfin, le diable serait-il de la partie ? Le site des Pierres plates serait l’endroit où il venait traire ses vaches à la tombée de la nuit, laissant des traces de seau et de sabots. Ce site géologique est, en fait, exceptionnel et témoigne d’anciens fonds marins sableux.

Hédonisme et loisirs

Si, à l’origine, Bagnoles était connue pour être une forge où des centaines d’ouvriers travaillaient le minerai de fer et le bois, de 1780 à 1811, elle s’est convertie en capitale des loisirs. Le casino, construit en 1927 par le milliardaire américain Frank Jay Gould, est le cœur de la station et l’on peut profiter d’activités en plein air à volonté : tir à l’arc, tennis, golf, équitation, etc. Quand ce n’est pas l’heure de festivals ou de concerts avec vue sur le lac !

A VOIR, À FAIRE…

  • Les Thermes et le B’O Thermes : nombre de légendes circulent sur l’origine des eaux de Bagnoles, mais toutes s’accordent à leur reconnaître des vertus curatives. Les effets de cette thérapie naturelle sont aujourd’hui reconnus.
  • La Forêt d’Andaines
  • L’arboretum du parc du Château : Plus de 150 essences d’arbres à découvrir
  • Le Quartier Belle époque : le premier quartier résidentiel de Bagnoles semble avoir figé le temps à l’entrée du XXe siècle pour le plus grand plaisir des amateurs d’architecture et des doux rêveurs romantiques.
  • Le Casino
  • Le Jardin Retiré
Jardin Retiré Bagnoles-de-l'Orne
Le Jardin Retiré © M-A Thierry

Les lieux à visiter absolument

  • Les Thermes et le B’O Thermes
  • L’arboretum du parc du Château
  • Le casino

Nos meilleurs Secrets Normands à Bagnoles-de-l’Orne

Organisez votre week-end ou vos vacances à Bagnoles