Abbaye de Graville

Patrimoine culturel,

LE HAVRE

Abbaye-de-Graville—Le-Havre—Breard-Laurent-1-5 800×600
©Breard Laurent
AbbGraville-BreardPhilippe137-2 800×600
©Breard Philippe
Abbaye-de-Graville—Le-Havre—Breard-Laurent-3-5 800×600
©Breard Laurent
AbbGraville-BreardPhilippe015-2 800×600
©Breard Philippe
Abbaye-de-Graville—Le-Havre—Breard-Philippe-3-5 800×600
©Breard Philippe
AbbGraville-BreardPhilippe155 800×600
©Breard Philippe
AbbGraville-BreardPhilippe114-2 800×600
©Breard Philippe
AbbGraville-BreardPhilippe029 800×600
©Breard Philippe
Abbaye-de-Graville—Le-Havre—Breard-Philippe-2-5 800×600
©Breard Philippe
1205054NULB-001 800×600
©Breard Philippe
1205041NULB-001-2 800×600
©Breard Philippe

L’Abbaye de Graville est le plus en aval des grands établissements religieux installés en bord de Seine. Depuis le Moyen Age, elle a connu des moments de grande prospérité et de rayonnement, mais aussi de violence face aux aléas de l’histoire.
Chef-d’œuvre de l’art roman en Normandie, l’église de Graville connaît plusieurs périodes de construction depuis le Xè siècle. Accrochée au coteau, elle domine la ville du Havre et le fleuve, ses jardins en terrasses dévoilent un superbe panorama sur les côtes de Basse Normandie jusqu’à Caen.
Les bâtiments conventuels abritent un musée doté d’une statuaire religieuse, parmi la plus belle de Normandie ainsi que d’éléments lapidaires et d’orfèvrerie venant d’édifices religieux de la région ou de l’Abbaye même. Elle est également le siège d’une étonnante collection de plus de 150 maquettes, de la fin du XIXè siècle et du commencement du XXè siècle, illustrant l’habitation humaine en son ensemble.
Si le site accueillit de toute vraisemblance et rapidement des bénédictins, il fut largement doté au XIè siècle par Guillaume Mallet de Graville, rentré vainqueur de la bataille d’Hastings aux côtés de Guillaume le Conquérant, donnant à l’abbaye une ampleur romane aujourd’hui encore très lisible. Il fut à nouveau largement doté au commencement du XIIIè siècle par un de ses descendants qui y appela des Augustins, venant de Sainte-Barbe-en Auge.
Au XVIIè siècle, c’est au tour des génovéfains, de la congrégation de Saint-Maur d’apporter de nouvelles modifications aux bâtiments et de nouvelles règles.
Dans le chœur, un remarquable retable baroque prend place.
Les génovéfains installés à Graville ont compté parmi eux de grands savants, astronome et naturaliste, comme les chanoines Pingré ou Ventanat.
L’abbaye et son environnement :
Elle est constituée d’une église et de bâtiments conventuels dont le réfectoire et le cloître ont disparu. Un cimetière romantique l’entoure, remarquable par quelques sépultures de savants et de négociants havrais, ou des stèles de sépultures d’enfants portant des épitaphes de Victor Hugo.
Au sud, des jardins en terrasses épousent les dénivelés.
Dominant la ville, y est érigées une monumentale statue de la vierge à l’enfant, appelée « Vierge noire » parce qu’elle remplace une autre vierge fondue dans un alliage moins noble devenu noir par corrosion. Ce sont les mères des soldats français qui ont permis sa réalisation en remerciement d’avoir épargné la ville pendant l’invasion prussienne de 1870.

Classement & labels

  • Famille Plus
  • Musée de France
  • Normandie Qualité Tourisme
  • Qualité Tourisme

Ouverture

Fermeture du lundi 4 novembre 2019 au mardi 31 mars 2020 inclus
Du 1er avril au 31 octobre inclus :
- de 10h à 12h30 et de 13h45 à 18h,
tous les jours sauf le mardi, les 1er et 8 mai et le 14 juillet
Du 1er novembre au 31 mars inclus :
- de 10h30 à 12h30 et de 13h45 à 17h30,
tous les jours sauf le mardi, les 11 novembre, 25 décembre et 1er janvier.
Visites guidées
- samedi et dimanche à 16h.
Visite découverte en famille
- chaque mercredi des vacances scolaires à 15h30

Prestations

Équipements

  • Espace change bébé
  • Aire de pique-nique couverte

Services

  • Boutique
  • Groupes acceptés