Dans l’effervescence artistique de la fin du XIXe siècle, la Normandie devient le terrain de jeu privilégié d’architectes souhaitant libérer leur créativité́. Les stations thermales et balnéaires sont aujourd’hui le témoin architectural de cette Belle Époque.

la belle époque

A la fin du XIXe siècle, la société française entre dans une période de paix, de stabilité politique et, progressivement, de prospérité. Commence alors une période d’innovation et de foi dans le progrès qui durera jusqu’au déclenchement de la guerre de 1914. C’est des années plus tard que, par nostalgie, l’on surnommera cette période « la Belle Époque ».

Bien que la vie ne soit pas facile pour tous, la société connaît de nombreuses avancées. Les progrès sont technologiques, scientifiques, sociaux, mais également artistiques. L’architecture est l’un des piliers du bouillonnement culturel de ces années 1900.

l’âge d’or des stations balnéaires et des cures thermales

Au XIXe siècle, la Normandie connaît un nouveau phénomène : la villégiature. La pollution des grandes villes, le développement des chemins de fer ainsi que la mode des bains de mer et des cures thermales poussent la haute société parisienne à quitter la ville, le temps de l’été, pour prendre l’air. Direction la Normandie !

De nombreux villages de pêcheurs se transforment alors en stations balnéaires : Trouville-sur-Mer, Villers-sur-Mer, Cabourg, Houlgate et bien d’autres. Tandis que la ville thermale de Bagnoles-de-l’Orne regagne un nouveau souffle. Ces lieux de villégiature conçus pour le loisir et le bien-être feront ainsi le bonheur des baigneurs, mais aussi… des architectes !

Les villas éclectiques des stations normandes

Les stations balnéaires et thermales deviennent de parfaits terrains de jeu pour les architectes. Les styles historiques sont revisités. Le gothique, par exemple, revient au goût du jour avec « La Petite Abbaye » à Cabourg ou encore « le Petit Manoir » à Houlgate. Le style Renaissance n’est pas en reste avec une profusion de loggias et de fenêtres à meneaux.

Villas de Cabourg
Villas de Cabourg © Eric Larrayadieu

Mais ces inspirations historiques sont aussi mélangées les unes aux autres, dans un tourbillon de couleurs, de formes et de matériaux. L’objectif : bâtir la plus belle, la plus originale et la plus impressionnante des villas. Le style éclectique est né !

On construit ainsi la villa « Les Flots » à Trouville ou encore « Le Castel » à Bagnoles-de-l’Orne. Nombre de villas sont à découvrir en parcourant les rues des stations normandes. On peut également explorer de l’intérieur l’atmosphère de ces villas Belle Époque, comme dans les salles immersives de la Villa du Temps retrouvé, à Cabourg. Ce musée propose aussi un panorama de l’histoire architecturale de la ville en accès libre, pour découvrir tous les styles qui ornent la côte normande !

Villas du Temps retrouvé à Cabourg
Villas du Temps retrouvé Ville de Cabourg

« Un jour, j’irai à Deauville avec toi »

« Un jour, j’irai à Deauville avec toi »

  • Ajouter à une liste de favoris