• Ajouter à une liste de favoris

Un moment hors du temps nous attend à Honfleur. Un atelier peinture dans les jardins de la charmante Ferme Saint Siméon. Une expérience artistique unique dans un lieu considéré comme un haut lieu de l’impressionnisme.

La ferme Saint Siméon et les impressionnistes

Il y a des lieux qui ne laissent pas indifférents. La Ferme Saint Siméon à Honfleur en fait partie. Au XIXe siècle, Gustave Courbet, Claude Monet, Eugène Boudin et d’autres en faisaient déjà l’un de leurs petits coins de paradis. Un lieu pour se restaurer et séjourner sur la côte, mais surtout un lieu pour s’adonner à la peinture. Un manoir normand et une chaumière du XVIIe, un pigeonnier, des pommiers, et en prime, un panorama à quasi 180 degrés sur l’Estuaire de la Seine. Le tout bercé par des lumières changeantes, au fil des heures, des jours et des saisons. Voilà de quoi combler ceux que l’on appelait les Impressionnistes. Près de 150 plus tard, l’âme de ces peintres du plein air vit encore dans ce charmant établissement, devenu depuis hôtel 5 étoiles classé « Relais & Châteaux ». Les curieux auront d’ailleurs remarqué et apprécié la présence d’un tableau de Claude Monet (une reproduction) dans l’un des restaurants de la ferme, la Boucane. Peint en 1865, « Route sous la Neige » montre la chaumière un jour d’hiver.

Ce jour là à Honfleur, pas de neige (ni même de pluie !), mais un grand soleil, une vue dégagée sur l’estuaire et le Pont de Normandie, et un jardin d’un vert intense. C’est là, au milieu des pommiers que l’on va profiter d’un cours de peinture en compagnie de Laurent. Derrière le béret et la marinière se cache un sympathique peintre honfleurais. Dans sa mallette : des papiers Canson et carnets de croquis, des pinceaux en tout genre, quelques chiffons, des palettes, de l’eau et des gobelets, et surtout plusieurs boites d’aquarelle, sa spécialité.

La chaumière à l’aquarelle

Installés dans les jardins, notre sujet du jour sonne comme une évidence : la chaumière historique de la Ferme Saint Siméon, son toit de chaume et ses colombages, celle qui porte aujourd’hui le nom de La Boucane. « A la fin, vous aurez quelque chose de sympa ! », promet Laurent. L’artiste livre ses premiers conseils et ses premières consignes. « Avec l’aquarelle, on commence toujours du plus clair au plus foncé. Et surtout, il ne faut pas se précipiter », souligne-t-il. Nous voilà lancés dans la création de notre œuvre « qu’il faudra bien sûr signer », sourit Laurent.

Atelier peinture à la Ferme Saint-Siméon
Démarrage de l’atelier peinture © M-A Thierry

La première étape se fait au crayon afin de donner les premières lignes, les premières proportions. « Observez bien, ouvrez l’œil », glisse notre prof du jour. « D’ailleurs, Claude Monet a dit un jour d’Eugène Boudin : « C’est à lui que je dois l’éducation de mon œil ». Car la peinture, c’est avant tout l’art de l’observation. Avant de peindre, il faut regarder », ajoute-t-il. Pinceaux à la main, nous attaquons la couleur. Du bleu pour le ciel puis des nuances de vert pour le jardin. Laurent n’est jamais loin, et montre l’exemple sur ses carnets de croquis. Il nous montre comment gérer les ombres, quels pinceaux utiliser, quelles teintes privilégier. « N’oubliez pas de laisser des blancs et de prendre du recul pour observer votre travail », fait-il remarquer.

Atelier peinture à la Ferme Saint-Siméon
Atelier peinture à la Ferme Saint Siméon © M-A Thierry

Nous attaquons ensuite la partie centrale, celle de la chaumière. Par petites touches, nous reproduisons les lignes qui structurent le bâtiment. Nos œuvres prennent forme, et comme Laurent l’avait souligné, les couleurs s’estompent peu à peu. Chacun a son style et son coup de pinceau, mais nous approchons tous les deux du but, et sommes plutôt fiers de nos aquarelles respectives. Entre nous, les apprentis peintres que nous sommes étions loin d’imaginer un tel résultat. Ne reste plus que l’étape finale : celle de l’encre de Chine qui va venir accentuer quelques détails et apporter du relief. « Et maintenant, on s’arrête, c’est terminé ! », lâche Laurent avant de conclure : « Nous y voilà : le moment de la signature ! ».

Atelier peinture
Matériel et peintures à l’aquarelle © M-A Thierry

Jouer les prolongations

Comme les peintres en leur temps, qui prolongeaient volontiers le séjour, nous profitons encore un peu du cadre de la Ferme Saint Siméon. En optant pour un tour en calèche puis en allant s’installer à la table bistronomique de la Boucane (qui signifie chaumière en patois normand). Cette fois-ci, les couleurs sont dans l’assiette. Un moment tout à fait charmant, avec en bonus, une vue sur le tableau de Monet ! Définitivement, l’impressionnisme n’est jamais loin.

Infos pratiques

Atelier peinture et déjeuner à la Ferme Saint Siméon
20 rue Adolphe Marais
14600 Honfleur
02 31 81 78 00
[email protected]
fermesaintsimeon.fr
facebook.com/FermeSaintSimeon

Réservation par téléphone ou par mail

Dates

Toute l’année, une fois par semaine en fonction des disponibilités de Laurent, l’artiste peintre.

Durée : 2 heures.

Tarifs

230 € par personne pour le cours de peinture + le déjeuner à La Boucane (avec un minimum de 2 personnes) 

Séjourner à la Ferme Saint Siméon

Chambre standard de 195 € à 405 € la nuit.

La chambre 22 (chambre luxe), très lumineuse et située face à l’estuaire, était la chambre coup de cœur de Claude Monet lorsqu’il venait séjourner sur place.

Aquarelle à la Ferme Saint-Siméon
Aquarelle à la Ferme Saint-Siméon © M-A Thierry
Laurent Le Roy

Peintre honfleurais

Laurent prend plaisir à croquer les scènes de vie, les bâtisses et les bateaux sur Honfleur et ses environs, associant à la perfection la peinture à l’aquarelle et l’encre de chine.