Les sites médiévaux en Seine-Maritime

A l’occasion du 950ème anniversaire de la Bataille d’Hastings qui donnera lieu à de grandes fêtes en 2016, (re)découvrez les sites médiévaux incontournables en Seine-Maritime et les autres départements normands.

Villes emblématiques du Moyen Age

S’il est une ville emblématique de cette période, c’est bien Rouen et son centre historique médiéval. Ses ruelles pavées et ses maisons à colombages lui confèrent un charme fou. Les rues Saint-Romain et Rue des Chanoines sont de beaux exemples de l’époque médiévale.

La magnifique cathédrale de Rouen, qui inspirera des siècles plus tard Claude Monet, fut édifiée au milieu du XIIe siècle. On peut y lire toute l'évolution de l'art gothique.

Non loin de là, changement d’ambiance à l’aître Saint-Maclou dont l’origine remonte à la grande peste noire de 1348…

Du château construit en 1204 par Philippe Auguste, où se tint le procès de Jeanne d’Arc, ne subsiste que le donjon ou Tour Jeanne d’Arc. Le bûcher fût installé Place du Vieux Marché. Jeanne périt à Rouen le 30 mai 1431. Une église moderne, l’église Sainte Jeanne d’Arc, lui rend hommage. Ouvert en 2015, l’Historial Jeanne d’Arc est actuellement le plus grand lieu dédié à la mémoire de ce personnage historique. Les toutes dernières technologies servent une scénographie bien pensée et originale.

Admirez « la ville aux cent clochers » depuis la colline Sainte-Catherine.

 

A plus petite échelle que Rouen, Harfleur, à côté du Havre, est également une cité médiévale. Le port d’Harfleur fut créé par les Vikings. Le patrimoine médiéval y est bien conservé.

 

Découvrez Rouen et son centre historique médiéval

Châteaux et édifices religieux

A proximité de Rouen, vous pouvez visiter les extérieurs du château de Robert le Diable, où vécut Richard Cœur de Lion.

Autre lieu incontournable de la Normandie médiévale : l’abbaye de Jumièges. Fondée en 654 par Saint-Philibert, courtisan du roi Dagobert 1er, l'abbaye, située au cœur de la vallée de Seine, a été maintes fois détruite. Elle fut consacrée en 1067 en présence de Guillaume le Conquérant. Ses impressionnants vestiges dont ses deux tours, imposantes, lui valent le surnom de « plus belle ruine de France ». Elle se visite aujourd’hui en 3D via une application dédiée. Le site accueille souvent des expositions, mais aussi des manifestations de Land Art.

L’abbaye Saint-Wandrille de Fontenelle accueille encore de nos jours une communauté de moines bénédictins. L'église actuelle et le cloître sont ouverts aux visiteurs.

L’histoire du château d’Arques la Bataille fut mouvementée. Assiégé par Guillaume le Conquérant, forteresse imprenable durant la guerre de 100 ans, ce château a également « accueilli » Jeanne d’Arc avant son procès à Rouen.

 

C'est à Fécamp que Guillaume le Conquérant fêtera, en 1067, sa victoire à Hastings.

Sur le littoral, les vestiges du palais ducal de Fécamp témoignent du rayonnement de la ville au Moyen-âge. Il fut l'une des premières résidences des ducs de Normandie. C’est ici même que Guillaume le Conquérant fêtera, en 1067, sa victoire à Hastings.

Toujours sur la Côte d’Albâtre, le château de Dieppe domine superbement la ville et la mer. Il fut construit après 1435 (sur les bases d’un donjon déjà existant) pour défendre la ville contre les Anglais. Le château abrite désormais un musée, notamment réputé pour sa collection d’ivoires et ses estampes signées Georges Braque.

Après la victoire de 1066, Guillaume le Conquérant a fait don de terres et a couvert d’or ses compagnons. C’est grâce à ces deniers que Guillaume Mallet de Graville, porte-drapeau de Guillaume lors de la Bataille d’Hastings, fit édifier la première abbaye de Graville. L’édifice est situé au Havre.

A une dizaine de kilomètres de Graville, l’abbaye de Montivilliers avec sa salle capitulaire, son cloître et son réfectoire gothique, mérite elle aussi que l’on s’y attarde. A visiter également : l'aître de Brisgaret, un exemple rare de cimetière médiéval français ayant conservé sa vocation d'origine.