Le mystère et la magie nourrissent les contes et légendes de Normandie. Toutes ces histoires colportées à travers les temps par tradition orale trouvent leur source dans l’imaginaire des Celtes, le paganisme des Vikings et la foi des Chrétiens.

1- Les oies du château de pirou

Le château de Pirou
Le château de Pirou © Guy Lebret

Après un siège interminable du château de Pirou, les Normands conquérants entrèrent dans la forteresse, mais ne trouvèrent aucune âme qui vive. Seul, un vieillard grabataire errait là. Ils lui demandèrent où étaient passés Sire de Pirou et sa garnison. Le barbon leur expliqua qu’à l’aide d’un grimoire, le seigneur et sa troupe s’étaient changés en oies sauvages pour échapper aux assaillants. Furieux, les Normands firent brûler le château fort et avec lui le livre de magie. Sans ce dernier, le Sire de Pirou et ses hommes n’ont jamais pu reprendre leur apparence initiale. C’est ainsi que tous les ans des oies reviennent au château dans l’espoir d’y retrouver la formule perdue et repartent à l’automne par dépit.

Le château de Pirou
3 Le Château
50770 Pirou
château-pirou.org

2- La fondation de la tour de Bonvouloir à Juvigny-sous-Andaine

Parce que son cheval était vieux et fourbu, Hugues, seigneur de Tessé, l’avait abandonné sans trop de scrupule en forêt d’Andaine. Quelle ne fut pas sa surprise lorsque quelques jours plus tard, il vit revenir son destrier frais et plein de vigueur. Intrigué, il enfourcha sa monture qui le mena droit aux sources de Bagnoles. Là, le vieux seigneur se baigna et, à son tour, retrouva la force et la jeunesse. Ravigoté, il épousa la Dame de Bonvouloir avec qui il eut beaucoup d’enfants. Reconnaissant, il fit ériger, au XVème siècle, une tour à la forme… sans équivoque !

La Tour de Bonvouloir
61140 Juvigny-Val-d’Andaine
bagnolesdelorne.com

3- Étretat et sa Chambre des Demoiselles

En ce temps-là, vivaient trois jeunes sœurs très belles. Le seigneur de Fréfossé les fit un jour enlever pour les enfermer dans une grotte, sur la falaise. Parce qu’elles se refusaient à lui, les trois jouvencelles y furent même emmurées. Pendant trois jours, les malheureuses demeurèrent ainsi et les pêcheurs entendirent leurs chants plaintifs qui finirent par s’éteindre peu à peu. Une vieille femme qui priait sur le galet vit s’éloigner trois formes d’anges qui prenaient leur envol.

Etretat et sa chambre des Demoiselles
Chemin des douaniers
76790 Etretat
etretat.net

4- La retraite normande du roi Arthur

Ce serait à la Fosse Arthour que le roi Arthur et la reine Guenièvre auraient fini leur vie. Le génie de la Sonce, rivière qui coule au fond de la fosse, les aurait séparés, chacun sur une rive. Le roi n’aurait eu alors le droit de rejoindre son épouse seulement après le coucher du soleil. Mais un jour, Arthur s’est lancé dans la traversée du gué avant le soir. Il n’a malheureusement pas pu rejoindre l’autre rive car il fut précipité dans le gouffre. De désespoir, la reine se suicida aussitôt en se jetant dans la fosse. Il se dit que les époux gisent encore aujourd’hui dans des cavernes inaccessibles que l’on appelle la Chambre du Roi et la Chambre de la Reine.

La fosse Arthour
Saint Georges de Rouelley
61700 Domfront en Poiraie
ornetourisme.com

Rédigé par Philippe Deneufve

Le Moyen Age en famille

Le Moyen Age en famille

Les châteaux méconnus du Moyen Âge

Les châteaux méconnus du Moyen Âge