Le coasteering, ça vous dit quelque chose ? Il s’agit d’une activité à mi-chemin entre le canyoning en bord de mer et l’escalade. Direction la Baie d’Ecalgrain, sur la Presqu’île du Cotentin. Vais-je réussir à dépasser ma peur du vide  ?

Une activité encore peu connue

Moi, c’est Eloïse. J’ai 26 ans. Avec Maxime, nous avons entendu parler d’une activité en pleine nature encore peu répandue en France : le coasteering. Je pratique l’équitation depuis mon plus jeune âge et d’autres sports aussi. Maxime lui a déjà fait du canyoning. Sur le flyer de l’asso, on peut lire « Activité d’aventure sur la côte normande. Saut depuis les falaises, nage en conditions plus ou moins difficiles, crapahutage sur les rochers, exploration dans un environnement authentique ». Même si le vertige pourrait bien me jouer des tours, l’envie prend le dessus. J’ai trop hâte !

Encadrés par un sauveteur en mer

Nous sommes fin septembre. Il fait beau aujourd’hui mais il y a du vent et un peu de houle. Reinald, notre moniteur, nous attend sur un parking près de la Baie d’Ecalgrain. Les autres participants sont déjà là. Ce qui est bien, c’est que toutes les générations sont représentées, de Baptiste, le fils de Guillaume, à Bruno, le doyen de l’aventure. On se change sur le parking. J’ai mon maillot de bain sur moi. Il faut savoir mettre de côté sa pudeur parfois ! J’ai un peu de mal à enfiler la combinaison. Puis, je mets le casque et le gilet de sauvetage. Avant de partir, Reinald nous donne les consignes de sécurité : « Le plus important, c’est de rester en groupe. Pour plonger, il faut de tenir bien droit et croiser les bras en posant les mains sur vos épaules ». Je dois dire que le fait qu’il soit sauveteur en mer est hyper rassurant.

La Petite Irlande

L’aventure commence  ! Nous longeons la mer et découvrons un littoral préservé. Le bruit des vagues qui claquent contre les rochers, le cri des mouettes, le roulis des vagues sur les galets, le fait de toucher les rochers, le sel marin que nous n’allons pas tarder à « goûter »… Tous nos sens sont sollicités. Dans ce coin du Cotentin, près du Nez de Jobourg, j’ai l’impression d’être dans le Connemara, que je connais bien. Je comprends mieux pourquoi la Presqu’île du Cotentin est surnommée la Petite Irlande. Mais une petite appréhension commence à monter en moi.

La cohésion de groupe

Nous arrivons sur un grand rocher. Le petit Baptiste, qui a déjà pratiqué l’activité, est le premier à se jeter à l’eau. On n’a pas froid aux yeux à cet âge-là ! Mes co-équipiers m’encouragent et Reinald me rassure : « Vous pouvez sauter d’un rocher moins haut ». Je me tiens bien droite, je croise les bras en touchant mes épaules des deux mains et je m’élance. Waouh ! Quelles sensations, j’adore  ! Le gilet de sauvetage fait que je remonte rapidement à la surface et que je flotte, c’est agréable. Avant de plonger, Reinald nous avait expliqué que pour remonter vite, il fallait attendre le bon moment et trouver les bonnes prises. J’ai bien retenu les consignes. J’attends que la mer se retire et je trouve tout de suite les bonnes prises.

La montée d’adrénaline

« Bon, maintenant, on va sauter de plus haut », prévient le moniteur. Il fixe une corde autour d’un rocher. On fait une petite montée en rappel, c’est très chouette. A présent, nous devons bien être à 6 mètres au-dessus de la mer. Je ressens la montée d’adrénaline. Tout le monde a sauté. C’est mon tour. « Tu vas voir, c’est génial ! ». J’arrête de réfléchir et je saute. Les sensations sont décuplées par rapport à mon premier saut. C’est juste énorme  ! Toute l’équipe m’applaudit. Je suis hyper fière de moi. Je me sens plus forte qu’avant et plus en osmose avec la nature, qui nous a servi de terrain de jeu.

Coasteering dans le Cotentin - Expérience

la baie d’Ecalgrain

Dans le département de la Manche, au Cap de la Hague, entre le Nez de Jobourg et le port de Goury, se trouve la baie d’Ecalgrain. Elle offre aux visiteurs des paysages naturels à couper le souffle propices à un dépaysement total.

© Thib’s Prod Lumières Marines Prod

Infos pratiques

Coasteering ASES Cotentin – Reinald Lebresne
Lebresne.reinald@gmail.com – 06 78 44 62 57
Réservation en ligne

Tarifs 2020

Tarif adulte et enfant* : 38 € par personne

Dates 2020

Toute l’année, mais éviter janvier/février/mars (équipement plus conséquent à cause du froid). Des dates sont proposées à l’avance. Les sorties sont encadrées par Reinald ou Antoine.

Autres infos pratiques

* dès 12 ans

Nous avons pratiqué l’activité dans la Baie d’Ecalgrain. Les 2 autres lieux proposés sont Omonville-la-Rogue et Port-Racine. A noter que le lieu peut changer en fonction des conditions météo et du niveau des participants.

Matériel fourni : combinaison, casque, gilet de sauvetage.

Prévoir : un maillot et une serviette de bain, un vieux short (pour éviter d’abîmer la combinaison), une vieille paire de baskets, et des vêtements chauds pour après la séance.

COVID-19 : INFORMATIONS EN LIEN AVEC LE CONTEXTE SANITAIRE

Les inscriptions sont limitées à 8 personnes par sortie avec mise en place d’un circuit de désinfection du matériel utilisé, afin de respecter les règles d’hygiène imposées en raison de la pandémie de Covid-19.

Les informations pratiques communiquées sont sujettes à modification.

Reinald

Sauveteur en mer

Reinald est un passionné de sensations fortes. Il aime faire partager au public son goût pour l’aventure en pleine nature. Son but : vous faire repousser vos limites, en toute sécurité et toujours avec le sourire.

Le grand saut au Viaduc de la Souleuvre

Le grand saut au Viaduc de la Souleuvre