Nous avions souvent entendu parler de l’archipel des îles Chausey, au large de Granville. Avec Séverine, Greg et Alexis, on a opté pour l’aventure et pour la rencontre avec un personnage hors du commun : Ian Wood. Il travaille dans le milieu de la pêche et son autre passion est le kayak. Il nous emmène une journée sur Chausey pour vivre à ses côtés ses deux activités préférées sur ce petit bout de paradis normand.

Départ de Granville direction Chausey

Moi, c’est Alex. Je n’ai pas eu de mal à motiver Greg, Séverine et (l’autre) Alex à m’accompagner dans cette aventure ! A Granville, près de la cale, sous la criée, rendez-vous est pris avec Ian. Il nous présente son équipe. Chaque pêcheur prend le temps de venir nous saluer. 

Et c’est parti ! A bord de la Grande Ancre, le confort est rudimentaire, mais l’ambiance est là. Au milieu du  matériel de pêche, entre les poches à huîtres et les sacs de coques, les kayaks sont embarqués. 

Immersion dans le milieu de la pêche

A 15 km de Granville, Chausey  apparaît.  L’équipage  se prépare. L’ancre est jetée. Nous embarquons  alors  sur une petite barge  sur  laquelle  sont  chargés  les 12 sacs de 500 kg de coques.  Ian manœuvre et son  équipe  s’installe aux 4 coins de la barge  avec une pelle.

A chaque « top » crié,  ils balancent les six tonnes de coquillages à  un rythme effréné.  L’effort est  violent,  les visages sont marqués,  les gars sont épuisés, et nous, on est impressionnés  ! Dans un an  la récolte se fera à l’aide de tracteur à marée basse.  Mais pour l’heure, il est temps de sortir  les  kayaks  et  de partir à l’aventure. 

L’archipel en kayak 

On enfile  les combinaisons  et  les gilets de sauvetage.  Ian nous donne les consignes importantes, nous remet le plan de l’archipel et nous conseille les endroits à découvrir. Les courants sont parfois dangereux. Il faut être vigilant et se fixer des repères pour ne pas se perdre. En binôme, nous nous installons sur les kayaks et Ian nous explique comment se positionner pour éviter de se retourner et comment tenir la pagaie pour que nos mouvements soient plus efficaces. 

A midi, le soleil est au zénith, les rayons modifient la couleur de l’eau. Le bleu azur est une invitation à la baignade, ce que nous n’hésitons pas à faire. Nous sommes coupés du monde et ça fait du bien ! Isolés au milieu des îlots, chaque coup de pagaie nous mène dans des lieux incroyables. 

Un choix de vie

A 18h, l’heure du retour a sonné. La marée monte, les îlots disparaissent. La traversée est plus mouvementée. Le vent souffle plus fort, ça secoue ! Ian nous recrute pour nettoyer les moules, qui finiront dans notre assiette quelques heures plus tard, pendant qu’il se charge d’ouvrir des huîtres. Elles sont délicieuses et fraîches, pêchées quelques minutes auparavant, un vrai régal ! 

Nous avons le temps de discuter avec l’équipage sur la difficulté et les risques de ce métier. Un des marins nous raconte qu’il a plaqué son travail d’infirmier pour venir travailler ici. Il ne regrette pas son choix. De retour à Granville, fatigués mais revigorés, nous sommes d’accord pour dire que Chausey est l’un des plus beaux endroits de Normandie. 

Les îles Chausey

Situées à 17 km de Granville, les îles Chausey se composent d’un archipel de 365 îlots à marée basse et de 52 à marée haute ! A une heure de bateau depuis Granville, ces îles sentent bon la nature et le dépaysement.

©Thib’sProd_LumièresMarinesProd

Infos pratiques

Ian Wood, Sea Kayak Mont Saint-Michel
Le Fougeray – 50530 Bacilly
Tel. 06.08.77.04.37  
kayaklabaie@orange.fr 
Contact de préférence par mail

Thomas Lenoir, conchyliculteur en Normandie
lenoir-thomas.com

COVID-19 : INFORMATIONS EN LIEN AVEC LE CONTEXTE SANITAIRE

Activité limitée à ce jour à 10 personnes sur le bateau (équipage compris, souvent au nombre de 6). Probable augmentation de la « jauge » après le 22 juin selon les annonces du gouvernement.

L’activité se fait toujours sur le pont, au grand air ; interdiction de se rendre en cabine. Les WC restent à disposition car la traversée dure plus d’1h aller + 1h retour. Nettoyage régulier avec mise en place d’une affiche de suivi d’entretien.

Port du masque non imposé.

Désinfection obligatoire des mains avec du gel hydroalcoolique à la montée sur le bateau.

Désinfection du bateau et des gilets de sauvetage après chaque usage/sortie.

Matériel désinfecté à chaque sortie ; pas d’échange de pagaie, de kayak ; chacun garde son matériel durant la sortie.

Equipement : plus de prêt de combinaison. Le visiteur ramène sa propre combinaison s’il le souhaite, en fonction de la température de l’eau.


Les informations pratiques communiquées sont sujettes à modification.

IAN WOOD

Pêcheur et moniteur de kayak

Passionné de canoë-kayak et pêcheur, Ian vous emmène faire une randonnée en canoë à la découverte des îles Chausey et des métiers de la mer.

Coasteering dans le Cotentin

Coasteering dans le Cotentin