Mes amis et moi sommes des fondus de jardinage. Il ne se passe pas un week-end sans que l’on n’échange nos trucs et astuces. Cela fait un moment déjà que l’on évoque la permacuture. Il est temps pour nous de nous initier en compagnie de Joseph, qui « milite » pour ce type de culture respectueuse de l’environnement.

Une véritable philosophie de vie

Dans ce tout petit jardin de 100m2 où Joseph nous accueille, chez lui, on est tout de suite conquis par ce havre de paix au beau milieu d’un quartier ouvrier de Sotteville. Notre hôte nous explique que le jardinier doit tout d’abord se poser les bonnes questions pour savoir si son mode de vie s’inscrit dans la permaculture « une vraie philosophie ! ». Pendant la matinée, Joseph nous expliquera les premiers pas pour le démarrage du jardin, une étape essentielle. Quelle forme lui donner, son ensoleillement, pelouse ou non, quels sont les légumes que je veux cultiver ? 80% de l’énergie doit être dépensée à penser son jardin, et les 20% restants à le travailler. Décider de concevoir un petit jardin permet aussi de se libérer du temps pour se poser et observer avant d’agir : c’est l’un des piliers de la permaculture.

Potager en permaculture à Sotteville-Lès-Rouen © Danielle Dumas
Atelier dans un potager en permaculture
Le potager de Joseph

Les animaux, précieux alliés de la permaculture

Il faut donc se donner du temps et surtout accepter de faire des erreurs. Tout ne va pas toujours pousser comme on le souhaite ! La base de la permaculture est d’utiliser les ressources existantes sur place. Il faut restaurer l’écosystème du jardin en favorisant la diversité des produits, et l’harmonie animale. Les animaux vont jouer le rôle de véritables auxiliaires pour le jardinier. Joseph nous explique que lorsqu’il a commencé, 12 variétés d’oiseaux fréquentaient son potager. Il y en a maintenant 37. J’apprends aussi que la terre de mon jardin va s’améliorer avec le temps si j’adopte le principe qu’aucun déchet ne doit sortir du jardin. Le végétal entretient aussi le potager et la terre s’enrichit au fur et à mesure des cultures. Pour la faune, on attend que les animaux viennent d’eux-mêmes. On n’y introduit surtout aucune espèce. Après la pause déjeuner, nous voici prêts à présent pour la mise en pratique des enseignements de la matinée.

Être autonome toute l’année grâce à sa production

Avoir 50 m2 cultivés comme dans le jardin de Joseph, c’est l’objectif que nous devons nous fixer pour être autonomes en légumes pour 2, et pour 12 mois. Septembre est le mois qu’il ne faut pas rater pour la production d’hiver : il faut lancer les semis et les replanter en octobre. La période creuse pour les légumes sont les mois de mars avril mai, d’où l’utilité d’installer dans son jardin une petite serre pour pouvoir lancer la production dès septembre. Avoir un beau jardin, c’est aussi choisir des variétés de fruits et de légumes dont les productions s’échelonnent. Il y a le temps passé au jardin et le temps pour conditionner les légumes et les conserver. Je suis épatée de découvrir le garde-manger de Joseph. On y trouve des conserves, des pickles (mélange de concombres et de courgettes), des sauces tomates, de la ratatouille, etc. L’autre alternative pour conserver ses légumes l’hiver consiste à les mettre dans un silo enterré à 50 cm à même la terre.

Enfin et avant que la journée ne se termine, Joseph nous donne quelques bonnes adresses pour trouver nos arbres et arbustes fruitiers. Nous sommes désormais bien décidés à mettre en pratique tous ces conseils, et n’hésiterons pas à acheter les livres que Joseph vient d’écrire sur le sujet.

Sotteville-Lès-Rouen

Avec ses 30 000 habitants, l’ancienne cité ouvrière est la seconde ville de l’agglomération rouennaise. Joseph a réussi à créer un superbe jardin dans ce paysage très urbain.

Sotteville-Lès-Rouen © Mairie de Sotteville-Lès-Rouen

Infos pratiques

Stage démarrer mon potager en permaculture
Joseph Chauffrey
76300 Sotteville-Lès-Rouen

Ce stage s’adresse aux jardiniers débutants ou confirmés intéressés par la permaculture.

Tarifs 2020

Atelier d’une journée.

100 € par personne.

Ce tarif inclut le document powerpoint comprenant toutes les explications pour se lancer. Ne comprend pas le déjeuner : chacun apporte de quoi manger.
Une partie du stage se déroule en salle, l’autre dans le potager.

La réservation de l’atelier se fait sur le site internet en réglant un acompte de 30 €. Le solde est à régler le jour du stage.

Dates 2020 et 2021

Mercredi 14 octobre 2020
Mercredi 25 novembre 2020
Vendredi 15 janvier 2021
Mercredi 3 février 2021
Mardi 9 mars 2021
Vendredi 2 avril 2021
Vendredi 5 novembre 2021
Mercredi 8 décembre 2021

Joseph

Jardinier spécialisé en permaculture

A 36 ans, Joseph connaît son sujet sur le bout des doigts. Plus qu’une passion, la permaculture est une philosophie de vie qu’il pratique au quotidien.

Je crée mon savon naturel avec la famille Neyt

Je crée mon savon naturel avec la famille Neyt

Notre balade gourmande à vélo avec un guide local

Notre balade gourmande à vélo avec un guide local

Initiation cocktail au Palais Bénédictine

Initiation cocktail au Palais Bénédictine