La Côte d’Albâtre s’étire sur 130 km, du Havre au Tréport. Un paysage qui alterne falaises et vallées où sont venus s’établir les hommes, au plus près de la mer. Comment résister à ces hautes falaises blanches éclaboussées de soleil, à ces plages de galets avec ce son si particulier lorsque les vagues les font danser, à ces petits villages de pêcheurs nichés dans les valleuses, à ces villes portuaires à l’histoire au long cours ?

Falaise… d’Albâtre ? Quel nom !

L’albâtre est un matériau blanc qui inspira, à la fin du XIXe siècle, le nom de ces falaises blanches. Avec l’attrait pour le rivage et la création des stations balnéaires, il fallait donner envie aux bourgeois de venir se baigner en Normandie. Ainsi sont apparues les côtes Fleurie, de Nacre… et d’Albâtre.

Les falaises sont composées de couches de calcaire et de silex, de rayures blanches et noires : on peut dire que les falaises normandes portent une marinière ! La mer les sculpte en partie et ainsi apparaissent des portes, des aiguilles, des grottes comme à Étretat.

L'Aiguille, falaises d'Etretat vues du ciel
Les falaises d’Etretat vues du ciel © Francis Cormon

Les falaises au fil du temps

Des pans de falaise s’écroulent régulièrement et leur base affronte la marée haute deux fois par jour. Le silex, tombé ou arraché, est ensuite poli par les vagues et le vent. Et voilà le pourquoi des plages de galets sur cette côte. Palette du littoral faite de blanc, de gris, de bleu et de vert. Les galets sont d’une importance capitale afin de protéger les communes du bord de mer des inondations, ils font barrage aux vagues. Sachez qu’il est interdit de les ramasser sous peine d’amende.

Vallées, valleuses

Les villes et villages se trouvent dans les vallées creusées par les fleuves côtiers comme Fécamp, Dieppe mais aussi Le Tréport ou Veules-les-Roses, qui peut se targuer d’être traversée par le plus petit fleuve de France. Plus typique pour la région, c’est l’accès à la mer par une valleuse, une vallée suspendue, en hauteur par rapport à la plage et donc en pente. Les valleuses situées du côté de Varengeville-sur-Mer sont très appréciées comme la valleuse de Vasterival ou la Gorge des Moutiers, toutes deux praticables grâce à des escaliers. Mais on en trouve tout le long de la côte !

Couple à vélo devant la côte d'Albâtre
Couple à vélo devant la côte d’Albâtre © Vincent Rustuel

Mes petits coins de paradis blanc

Bateau de pêche à Yport
Yport, près d’Étretat, Normandie © aterrom – Adobestock

Outre les villes-ports et Étretat, n’hésitez jamais à faire un pas de côté. A Saint-Jouin-Bruneval, on se sent comme au bout du monde : une route conduit jusqu’à la mer au pied des falaises, puis un escalier vous permet de grimper sur la falaise et d’embrasser le paysage. Yport est la petite sœur d’Étretat où les maisons de pêcheurs et de villégiature se côtoient, où des ex-voto en forme de bateau garnissent l’église du village.

Découvrez également Valmont, où séjourna Delacroix, un peu plus dans les terres, avec son abbaye, un château privé et ses balades. Incontournable Veules-les-Roses, où le fleuve et les chaumières vous escortent jusqu’à la mer. Ou encore Les Petites Dalles pour admirer l’architecture balnéaire et vous laisser tenter par l’appel des vagues, là où se baigna Sissi.

Connaissez-vous les GR® de Normandie ?

Connaissez-vous les GR® de Normandie ?

Week-end à Dieppe en tête-à-tête

Week-end à Dieppe en tête-à-tête

à ne pas manquer

La rubrique Découverte

  • Ajouter à une liste de favoris