• Ajouter à une liste de favoris

Pendant tout un après-midi, Didier, un ancien musher professionnel, a fait découvrir à nos enfants les plaisirs d’une balade en chiens de traîneau dans un cadre féerique : la baie du Mont-Saint-Michel.

Direction un cadre remarquable

Il y a comme un air d’été en cette journée d’avril. Le ciel est dégagé et bleu, le soleil rayonne au-dessus de nos têtes. J’en ai profité pour organiser un après-midi avec deux amies Elodie et Marie, et leurs bouts de choux : Margaux, Louis, Chloé et Maxence. Le programme est alléchant : baptême en chiens de traineau dans la baie du Mont-Saint-Michel ! Mais avant ça, direction la commune de Genêts pour un pique-nique printanier. Mes enfants, Zélia et Noé, sont contents de retrouver leurs petits camarades. La vue du Mont-Saint-Michel, avec les moutons de prés-salés, nous inspire déjà. Une fois notre repas terminé, on rejoint la plage de Dragey-Ronthon. Françoise, membre de l’association Les Huskies de la Baie, nous y attend. Elle nous accueille chaleureusement et nous fait signe de la suivre en direction de la plage où se trouvent Didier, le président de l’association, et sa « meute ». Pour le plus grand plaisir des enfants, nous crapahutons à travers les dunes jusqu’à atteindre une vue dégagée sur l’ensemble de la baie. Quel spectacle !

Consignes avant le baptême de chiens de traîneau
© Coraline et Léo

rencontre avec les huskies

Au loin, nous apercevons Didier et ses huit huskies. Progressivement, nous avançons vers eux et sommes accueillis par les « hurlements » des chiens, visiblement contents de nous voir. Avec son bonnet sur la tête et ses chaussettes de « trappeur », Didier a tout du musher. « Voici, Minouck, Mérane, Océane, Bella, Eva, Filcan, Rita, et Sophia », nous présente-t-il. Les enfants sont déjà impressionnés par le regard pénétrant de ces chiens légendaires au pelage noir, blanc, et gris. « Promis, vous aurez le droit de les caresser à la fin de la balade », sourit Didier. Minutieusement, il installe chaque chien sur l’attelage. Quelques minutes plus tard, toute la meute est prête. Margaux est la première à démarrer. Ni une ni deux, elle monte sur le traîneau aménagé où quatre roues ont été ajoutées façon « Madmax » pour avoir plus d’adhérence sur le sable.

Échappée sauvage

« Allez ! », s’exclame Didier pour faire avancer le traineau. Instantanément, la meute tire le chariot en direction du Mont. « Au revoir Margaux », lance Zélia, amusée. Progressivement, Didier prend de la vitesse et s’éloigne. Quelques minutes plus tard, la silhouette du convoi réapparaît. Une fois arrivée, Margaux est aux anges. « C’était super ! La baie est magnifique », tels sont ses premiers mots lorsqu’elle retrouve la terre ferme. Impatient, son frère Louis lui succède. Même cérémonial. Au bout de quelques minutes, il s’efface dans le paysage. Une fois de retour, il a des étoiles plein les yeux. Puis, tout le monde enchaine : Chloé, Noé, Zélia et Maxence. Toujours le même sourire sur le visage lorsqu’ils reviennent tour à tour. C’est bon signe.

Les chiens de traîneau : toute une histoire

Une fois la session terminée, c’est l’heure du ravitaillement pour les huskies mais aussi l’occasion pour nous d’en savoir un peu plus sur leur histoire. « A votre avis, d’où vient le husky ? », demande Didier. Il faut quelques secondes à Margaux pour répondre « Sibérie ! ». Nous apprenons que le husky n’est pas la seule race de chiens de traîneau. Il partage cette caractéristique avec le Malamute d’Alaska, réputé plus massif (environ 40 kg), mais aussi le Groenlandais. Avec ses 22 kg, le husky est plus « athlétique » et capable de tenir des longues distances. Son poil est doux et épais ce qui lui permet de résister au froid. D’ailleurs, ne serait-il pas le moment tant attendu par les enfants ? « Chose promise, chose due », glisse Didier. Après avoir récupéré leur certificat de participation, un par un, les enfants sont autorisés à caresser leurs compagnons d’un jour. Une pause « câline » qui leur laissera de sacrés souvenirs.

La Baie du Mont-saint-michel

Le Mont-Saint-Michel et sa baie sont classés au patrimoine mondial de l’Unesco. La baie offre aux visiteurs un cadre naturel remarquable notamment avec les plus grandes marées d’Europe.

Baie du Mont Saint-Michel © Emmanuel Berthier
Didier

ancien musher professionnel

Ancien musher professionnel, Didier est un passionné de nature qui aime faire découvrir sa passion du mushing aux enfants. 


infos pratiques

Association Les huskys de la Baie
Plage Dragey-Ronthon
50530 Dragey-Ronthon
http://facebook.com/associationhusky35
Réservation par sms au : 06 74 62 09 03 (préciser la date choisie et le nombre d’enfants)
[email protected]

Tarifs

Parcours de 3 km – 10 € par famille. L’activité est uniquement réservée aux enfants de 3 à 12 ans.

Dates

Pendant les vacances scolaires uniquement.
La saison de l’activité s’arrête le 26 avril et reprend aux vacances de la Toussaint

Où dormir

Gîte La Glycine
51 route de la Baie
50530 Dragey-Ronthon
02 33 58 16 85
gite-la-glycine.business.site

Où manger ?

Pique-niquer à Genêts en face de la Baie du Mont-Saint-Michel. Une boulangerie se trouve dans le centre-ville.