Le Débarquement du 6 juin 1944 sur les plages de Normandie est la plus grande opération amphibie et aéroportée de tous les temps. Aujourd’hui encore, des millions de personnes viennent se recueillir sur les Plages du Débarquement et ainsi rendre hommage aux soldats qui ont libéré la France. Venez visiter ces lieux chargés d’émotions.

Utah Beach

Secteur américain

Utah Beach

De Sainte-Marie-du-Mont à Quinéville, ce secteur est choisi par les alliés dans le but de s’emparer plus rapidement du port de Cherbourg. Construit à l’endroit même où les troupes américaines débarquèrent le 6 juin 1944, le musée d’Utah Beach vous propose un parcours chronologique complet. En point d’orgue de la collection, la « Star du Musée », un authentique bombardier B-26.

Omaha Beach

Secteur américain

Omaha Beach

S’il est un endroit où le Débarquement a bien failli échouer, c’est sur la plage d’Omaha Beach, située à Colleville-sur-Mer. Les lourdes pertes que les troupes américaines y subiront le Jour J lui vaudront le triste surnom de Bloody Omaha, « Omaha la sanglante ». Le Normandy American Cemetery (Cimetière américain de Colleville) a été édifié au cœur d’un espace de 70 hectares concédé par la France aux États-Unis. Non loin du cimetière, se dresse l’emblématique Pointe du Hoc. Ici encore, le site présente les stigmates des bombardements.

Gold Beach

Secteur britannique

Gold Beach

Ce secteur, situé au centre de la zone de débarquement, est dévolu à la 50e Northumbrian division du général Graham. A Arromanches, un grand port artificiel est déployé en quelques jours seulement. Il témoigne de l’envergure exceptionnelle de l’opération militaire. C’est à marée basse que les vestiges du Port artificiel sont les plus impressionnants. Le Musée du Débarquement revient en détail sur la construction du port. Arromanches 360 propose quant à lui un cinéma circulaire qui présente l’histoire intégrale de la Bataille de Normandie.

Juno Beach

Secteur canadien

Juno Beach

Le secteur de Juno Beach est celui affecté aux Canadiens. Le 6 juin 1944, 14 000 Canadiens et 9 000 Britanniques débarquent. Ils subiront de lourdes pertes sur ce secteur dès la première heure de l’assaut. Aujourd’hui, le Centre Juno Beach est le seul musée à présenter le rôle joué par les Canadiens dans la Libération. La scénographie est orientée familles. De jeunes guides canadiens sont là pour partager et transmettre.

Sword Beach

Secteur franco-britannique

Sword Beach

Sous les ordres du Commandant Kieffer, le N°4 Commando franco-britannique débarque sur cette plage. Parmi ces hommes, 177 bérets verts français ont pour ordre de prendre à revers Ouistreham. Aujourd’hui, le Musée du Mur de l’Atlantique le Bunker et le Musée du N°4 Commando retracent cette période de l’Histoire.

Carte des plages du débarquement

Se repérer

Carte des plages du débarquement

De Utah à Sword Beach, consultez la carte des Plages du Débarquement pour organiser votre prochaine visite en Normandie. Les Plages du Débarquement conservent des témoignages de l’épisode déterminant que fut le Débarquement du 6 juin 1944 dans la libération de la France. Situées dans les départements du Calvados et la Manche, elles s’étendent sur […]

A ne pas manquer

Notre page spéciale D-Day et Bataille de Normandie

Les sites et musées incontournables du D-Day et de la Bataille de Normandie

Télécharger le guide du visiteur D-Day 1944