Vauban voyait ici une position « audacieuse » à vocation maritime. Cette ouverture en a fait un site florissant en harmonie avec la mer. A La Cité de la mer, le plus grand sous-marin visitable au monde fait figure d’incontournable.

UNE VILLE OUVERTE SUR LA MER

De sa position privilégiée tournée vers la Manche au bout de la presqu’île du Cotentin, l’ancienne Coriovallum, Carisborc ou Chierebourg a grandi sur les rives de l’Yvette. Dans un écrin de verdure baigné par la douceur du Gulf Stream, Cherbourg-en-Cotentin est une ville véritablement ouverte sur la mer. Escale transatlantique des plus beaux et des plus grands paquebots du monde (tels que le Queen Mary II), port de pêche, de commerce, militaire ou de plaisance, Cherbourg accueille régulièrement de grandes manifestations nautiques, telles que la Course du Figaro. La vie locale fait la part belle à la culture, entre son théâtre à l’italienne, ses musées d’art et d’histoire, sa basilique, le château des Ravalet et bien sûr, la Cité de la Mer. Calée sur les pentes verdoyantes du Cotentin, la ville admire devant elle un ouvrage titanesque du XVIIIe siècle : la seconde plus grande rade artificielle au monde.

À NE PAS MANQUER À CHERBOURG

La Grande Rade : l’une des plus impressionnantes entreprises du siècle des lumières est un véritable rempart de quatre kilomètres jeté en mer, sans attache avec la côte. Interrompus pendant la Révolution, les travaux ont repris sous Napoléon qui ordonne la construction d’un port de guerre. Ce n’est qu’en 1853 que la digue centrale est achevée.

La Gare Maritime : Si la gare maritime transatlantique reste le symbole le plus marquant de l’architecture Art Déco de l’entre-deux-guerres, la ville de Cherbourg possède plusieurs autres bâtiments de ce style. L’imposant édifice accueille depuis 2002 la Cité de la Mer.

Escales de paquebots

Basilique de la Sainte-trinité

Musée Thomas Henry : de Fra Angelico à Camille Claudel, plus de 300 œuvres garnissent les collections du troisième musée de Normandie. Fermé jusqu’en 2015 pour travaux.

Le Point du Jour : inauguré en novembre 2008, Le Point du Jour est le premier centre d’art éditeur en France tourné vers la photographie.

La gare maritime transatlantique reste le symbole le plus marquant de l’architecture Art Déco de l’entre-deux-guerres

La plage à Cherbourg © office de tourisme Cherbourg cotentin
La plage à Cherbourg

La découverte du plus grand sous-marin visitable au monde, le bien nommé Redoutable, est littéralement passionnante.

© H Drouot
La cité de la mer à Cherbourg

 La Cité de la mer : Dans un véritable palais du jeu et de la science, les pôles Sous-marin et Océan plongent les aventuriers dans les profondeurs de la mer. La découverte du plus grand sous-marin visitable au monde, le bien nommé Redoutable, est littéralement passionnante. Ne pas manquer l’attraction « On a marché sous la mer ». 2012 : 100 ans après l’escale mythique du Titanic à Cherbourg, La Cité de la Mer vous ouvre aussi les portes d’un parcours permanent dédié au paquebot et à l’émigration.

Les Parapluies de Cherbourg
Si vous avez aimé Les Parapluies de Cherbourg, film culte signé Jacques Demy, sur une musique de Michel Legrand, vous ne pouvez pas louper la visite de la Manufacture de Parapluies de Cherbourg.

Fort du Roule : Musée de la Libération qui retrace les différentes étapes de la seconde Guerre mondiale.

Musée d’histoire naturelle et d’ethnographie : au cœur d’un magnifique parc botanique, les 5 continents se dévoilent, fascinants et insolites. 

Château des Ravalet : construit en 1575, l’édifice est classé monument historique depuis 1935. Son parc de 17 hectares est lui labellisé « Jardin Remarquable » depuis 2004.

La Maison du Littoral et de l’Environnement (à Tourlaville, en périphérie de Cherbourg) propose des randonnées fort instructives mais aussi des conférences et expositions.

lieux à visiter absolument

  • La cité de la mer
  • La grande rade
  • La gare maritime
  • Escale de paquebots
  • Basilique de la Sainte-trinité

On vous chuchote des secrets normands !

Face à vous, le Titanic

Face à vous, le Titanic