Entre terre et mer, le pittoresque port de Port-en-Bessin dans le Calvados est un havre naturel creusé entre deux falaises. Un lieu à part, empreint d’authenticité, où il fait bon flâner. Le cri des mouettes, les senteurs d’embruns, les quais jonchés de casiers et de filets de pêche…une atmosphère maritime de charme qui invite à le découvrir plus intimement. Justement, entre le 1er octobre et le 15 mai, il est un spectacle à ne pas manquer pour capter la magie et les traditions de ce port : celui du retour des bateaux de pêche à la coquille Saint-Jacques !

Un spectacle vivant, parfaitement orchestré

Retour des bâteaux de pêche à Port-en-Bessin
Retour au port des bateaux de pêche © Lesley Williamson

Chaque jour pendant la saison de pêche, l’entrée du port de Port-en-Bessin devient le théâtre d’un ballet bien particulier. Peu avant la marée haute, l’horizon s’anime avec le retour d’une centaine de bateaux de pêche qui pénètrent silencieusement dans l’avant-port, bien gardé par ses deux phares. Dans l’attente de l’ouverture des portes de l’écluse, ces navires de pêche côtière (principalement de moins de 16m) appelés des coquilliers, se pressent pour se « mettre à couple » à l’entrée du port, c’est à dire s’amarrer ensemble pour éviter de dériver. Depuis le quai, l’agitation est palpable et le spectacle fascinant pour les curieux venus assister à ce rituel parfaitement organisé. A bord, les matelots en tenues jaunes et bleues s’affairent à nettoyer les coquillages et à préparer les caisses dans une certaine frénésie et une bonne humeur.

l’Arrivée des bateaux au port

Arrive enfin l’heure de l’ouverture des portes de l’écluse ! La flottille peut désormais accéder au bassin à flots et les pêcheurs débarquer leur précieuse cargaison. Le ballet des bateaux aux couleurs vives s’accélère. L’effervescence est à son comble. Les uns après les autres, les bateaux s’empressent d’amarrer. Les marins pêcheurs à bord sont rejoints par d’autres marins à quai qui se relaient pour décharger les cales pleines de coquilles. Une véritable course contre la montre commence. Nous assistons à un travail d’équipe méticuleusement orchestré pour acheminer le fruit de la pêche du jour sur les points de vente le plus rapidement possible. Au fond du port, d’autres bateaux débarquent directement à la criée où les coquilles sont pesées et vendues aux professionnels. Durable, écoresponsable et saisonnière, cette pêche artisanale est l’activité économique locale qui fait toute la renommée de Port-en-Bessin et de la Normandie, première région française de pêche de coquilles Saint-Jacques.

Pêcheurs à Port-en-Bessin
Marins pêcheurs, retour de pêche à Port-en-Bessin © Lesley Williamson

Entre immersion totale et découverte de l’univers des coquillards de Port-en-Bessin, cette expérience à vivre est unique et palpitante pour les observateurs, de toutes générations, venus assister à la débarque. Sans déranger les professionnels en pleine action, il est possible d’acheter quelques kilos de coquilles en direct des bateaux à un prix imbattable et avoir ainsi la sensation de faire partie des consommateurs « privilégiés » du circuit-court. Fraicheur garantie !

La coquille Saint-Jacques de Normandie : un met raffiné et délicat

Casiers de Coquilles Saint-Jacques
Casiers de Coquilles Saint-Jacques à Port-en-Bessin © Lesley Williamson

Appréciée pour sa finesse, sa noix généreuse et coraillée, son goût légèrement sucré, la coquille normande est un produit haut de gamme dont la qualité est reconnue au travers de plusieurs Labels Rouge. Nature ou cuisinée, il existe mille et une façon de savourer ces délices de la mer au goût subtil et à la saveur incomparable : crue, en tartare ou en carpaccio, saisie à la poêle dans du beurre bien chaud, pochée, garnie, gratinée, à la plancha…

Goût du large

Chaque automne, le « Goût du Large » la fête de la coquille Saint-Jacques et des produits de la pêche célèbre cette tradition de Port-en-Bessin avec des chants marins, un menu spécial coquille dans les restaurants du port, la présence de vieux gréements et des quais animés tout le week-end.

Infos pratiques

Retour de pêche à la coquille Saint-Jacques
14520 Port-en-Bessin

Pour voir un maximum de coquillards nous vous conseillons la période de la Baie de Seine (9 novembre – 4 mars) sur Port-en-Bessin et d’être présents 2 h avant la pleine mer.
Bon à savoir : il n’y a pas de pêche en Baie de Seine le week-end et les jours sont réglementés.

bayeux-bessin-tourisme.com

Réveillez vos papilles selon Claude monet

Réveillez vos papilles selon Claude monet

  • Ajouter à une liste de favoris