Personnage historique et légendaire, Richard Cœur de Lion est connu pour avoir été Roi d’Angleterre et pour ses faits d’armes en Terre Sainte, à la fin du XIIe siècle. Il a aussi marqué de son empreinte l’Histoire du Duché de Normandie. Sa vie est jalonnée d’évènements aussi surprenants que remarquables.

Richard Cœur de Lion n’aurait pas dû régner sur la Normandie et l’Angleterre

Il est le 3è fils d’Henri II Plantagenêt. Il n’est donc pas destiné à succéder à son père. Cependant, ses deux frères aînés, Guillaume et Henri le Jeune, meurent prématurément. Par conséquent, à la mort de leur père Henri II, Richard est couronné Roi d’Angleterre, duc d’Aquitaine, duc de Normandie et Comte de Maine et d’Anjou.

Roi d’Angleterre, Richard Cœur de Lion… ne parle pas anglais !

Bien que né à Oxford en 1157, ses origines sont bien Outre-Manche ! Sa mère, Aliénor d’Aquitaine est duchesse d’Aquitaine, et son père, Henri II Plantagenêt, est duc d’Anjou, du Maine et duc de Normandie et roi d’Angleterre. Il grandit en Aquitaine, parle le latin, la langue d’Oc et le français. En revanche, il ne parle pas la langue d’une partie de son peuple, l’anglais ! En 10 ans de règne, il ne séjourne que six mois en Angleterre.

Gisant de Richard Coeur de Lion à la cathédrale de Rouen
© Jean-François Lange

Ses contemporains lui donnent le sobriquet « Oc e No », « oui et non » en langue d’oïl

Richard est un impulsif. Cette impulsivité déroutante l’amène, d’un jour à l’autre, à prendre des décisions contraires si l’on se réfère uniquement à l’histoire romanesque… En réalité, il ne perd jamais de vue ses objectifs, il ne tolère pas les décisions en demi-mesure et réponses diplomatiques. Pour répondre à la moindre interrogation : une seule réponse, le oui OU le non !

Le Château-Gaillard, aux Andelys, « la fille chérie » de Richard Cœur de Lion

Château-Gaillard domine la Seine afin de protéger le Duché de Normandie d’une éventuelle invasion française par le roi Philippe Auguste. Sa construction entre 1196 et 1198, sur un plan unique de l’art militaire à la fin du XIIè siècle, est rendue possible grâce à l’énorme investissement financier et humain (6000 ouvriers travailleront jour et nuit pendant plus de 2 ans). Richard profite peu de temps de son château. Il meurt en 1199, blessé par un carreau d’arbalète au cours du siège de Châlus (Limousin).

la dépouille royale de Richard Cœur de Lion dépecée

A sa mort, selon la tradition, sa dépouille est dépecée. Son cerveau et ses entrailles restent dans le Limousin où il trouve la mort. Le reste du corps est inhumé à l’abbaye de Fontevraud (Maine-et-Loire) auprès de ses parents. Son cœur est envoyé à la cathédrale de Rouen, par « amour pour la Normandie ». Le cœur de Richard ne se trouve plus sous le gisant. Il est désormais conservé dans les réserves du Musée des Antiquités de Rouen.

Les châteaux méconnus du Moyen Âge

Les châteaux méconnus du Moyen Âge

Le Moyen Age en famille

Le Moyen Age en famille

  • Ajouter à une liste de favoris