Dans la baie du Mont-Saint-Michel, on dit que la marée monte à la vitesse d’un cheval au galop. Certes, c’est un peu exagéré, mais tout de même, l’eau avance à la vitesse d’environ 6 km/h !

Qu’est-ce qu’une marée ?

Le phénomène des marées sur Terre est essentiellement provoqué par l’attraction de la Lune. À son passage au-dessus d’une zone océanique, un bourrelet se forme à la surface de la mer. Une onde se propage alors sur les océans et engendre une marée.

Mais alors, pourquoi y a-t-il deux marées hautes par jour ?

En faisant leur tour annuel du Soleil, la Terre et la Lune dessinent des petits cercles. Comme le lait dans un bol, si vous dessinez des petits cercles avec ce bol, une vague va se créer à la surface du lait. Elle est due à la force centrifuge. Ainsi, l’attraction de la Lune engendre sur Terre une première marée haute et la force centrifuge provoquée par les cercles de la terre et la Lune faisant le tour du Soleil, la seconde.

Quand parle-t-on de grandes marées ?

Si la Lune provoque les marées, le Soleil, exerce, lui aussi, son influence sur les mouvements de la mer. Lorsque Lune et Soleil sont alignés, leurs forces d’attraction s’ajoutent entre elles et engendrent les grandes marées. Lorsque la Lune en tournant autour de la terre forme un angle droit avec le Soleil alors leurs forces se contrarient et nous avons affaire à de petites marées.
Ces marées sont définies par des coefficients : plus celui-ci est important, plus le niveau de la mer sera élevé. À partir du coefficient de 110, le Mont-Saint-Michel redevient une île.

Pourquoi les marées d’équinoxe sont-elles les plus importantes de l’année ?

Parce que ces jours-là, le soleil est le plus proche de l’équateur et son attraction s’exerce de façon plus forte sur la Terre. Pour peu que la Lune soit, en plus, dans le même axe, nous avons alors à faire à de très importantes marées.

Qu’est-ce que le mascaret ?

Dans la baie du Mont-Saint-Michel, le mascaret est seulement visible lors des grandes marées. Il s’agit d’une vague venue de la Manche qui recouvre les courants contraires des eaux des trois fleuves côtiers que sont le Couesnon, la Sélune et la Sée. Ce phénomène naturel rare est un spectacle grandiose offert par la nature que des kayakistes aguerris n’hésitent d’ailleurs pas à venir surfer.

Les meilleurs spots pour observer les grandes marées ?

Les observatoires pour profiter des grandes marées ne manquent pas. Pour une vue générale, les remparts et le parvis de l’abbaye sont idéaux. Pour une plus grande proximité, le pont-passerelle est un emplacement de choix. C’est à l’embouchure des fleuves qu’il sera possible de se rendre compte de la puissance et de la force des flots.

Infos pratiques

Office de tourisme du Mont-Saint-Michel
Grande Rue – 50170 Le Mont-Saint-Michel
ot-montsaintmichel.com

Informations sur les marées 2020
Consulter les horaires de marées