Les incontournables pour les amateurs d'impressionnisme

La Normandie est le berceau de l’impressionnisme. Venez-vous imprégner de paysages qui ont tant inspiré les peintres, au premier rang desquels Claude Monet, qui vécut à Giverny pendant plus de 40 ans… Choisirez-vous de vous concentrer sur un lieu en particulier ou vous laisserez-vous tenter par un « périple » impressionniste ?

Jour 1 : Le Havre, naissance de l’impressionnisme

La logique voudrait que l’on commence son « périple » impressionniste au Havre. Et pour cause. C’est ici même, au Havre, que Claude Monet créa Impression, soleil levant, qui allait donner son nom à l’impressionnisme. Ville tournée vers la mer, à l’architecture résolument moderne (qui lui vaut son classement à l’Unesco), Le Havre entretient pourtant toujours un lien fort avec son « passé impressionniste ». Visite incontournable : le Musée d'art moderne André Malraux (MuMa pour les intimes). Avec le musée de Beaux-Arts de Rouen, il présente les collections impressionnistes les plus importantes après le musée d’Orsay. Le musée fait face à la mer, un sujet de prédilection pour les impressionnistes, qui sortaient de leurs ateliers pour peindre « sur le motif » (en plein air).

Monet, c’est le plus fort de nous tous. Je l’ajoute au Louvre (Cézanne)
Nous vous conseillons également de visiter le jardin japonais (sur réservation). Monet était passionné par le pays du Soleil-Levant et possédait une importante collection d’estampes japonaises.
Le soir, en terrasse d’un café (de nombreux bars / brasseries s’installent sur la promenade de la plage aux beaux jours), ou bien à même les galets, prenez votre temps et admirez le coucher de soleil sur la mer… Les lumières de la Baie de Seine sont réputées pour être magnifiques et les couchers de soleil mémorables…

Jour 2 : Honfleur, éternelle source d’inspiration

Depuis Le Havre, traversez le Pont de Normandie et en un rien de temps, vous y êtes ! Bienvenue à Honfleur, la « cité des peintres ». C’est l’une des destinations préférées des Français et on comprend pourquoi… Quel charme, quel caractère !

Rien ne vaut une promenade autour du Vieux Bassin, avec ses hautes maisons aux façades recouvertes d'ardoises, et ses petits restaurants, pour se détendre pleinement. Il fait bon flâner dans les ruelles et pousser la porte des échoppes.
Autrefois, les impressionnistes se donnaient rendez-vous à l’auberge Saint-Siméon, sur les hauteurs d’Honfleur. C’est Eugène Boudin, né à Honfleur, qui est l’initiateur de ces rencontres, que l’on imagine hautes en couleurs... L’auberge s’est muée en Ferme Saint-Siméon, un luxueux hôtel. Avis aux amateurs !

Bien sûr, la visite du Musée Eugène Boudin s'impose. Vous pourrez y admirer de nombreuses œuvres représentant Honfleur aux 19ème et 20ème siècles, mais aussi des dessins et peintures légués par Eugène Boudin à sa ville natale.

Jour 3 : Rouen et la série des cathédrales

Impossible de faire l’impasse sur Rouen ! Située en bord de Seine, cette grande ville très animée est connue comme la « Ville aux cent clochers ». Monet y a peint le port, les voiliers sur la Seine et les quartiers ouvriers avant de s’attaquer à sa célèbre série des Cathédrales. Le Maître avait posé son chevalet à l’étage de l’actuel Office de Tourisme de Rouen vallée de Seine.

Des ateliers « Peindre comme Claude Monet » s’y déroulent et bonne nouvelle, pas besoin de s’appeler Monet, Pissarro ou Sisley pour y participer ! Il n’est pas nécessaire de savoir peindre ou dessiner : un artiste plasticien vous accompagne dans la réalisation de votre chef d’œuvre.

Le Musée des Beaux-Arts de Rouen possède plusieurs œuvres impressionnistes dans sa collection permanente, parmi lesquelles quelques Monet. Si les œuvres de l’ « école de Rouen » ne figurent pas parmi les plus connues, elles n’en demeurent pas moins de belle facture. A voir !

Après avoir admiré ces œuvres et appris un tas de choses sur ce courant pictural majeur, direction les quais de Seine pour une pause détente. Espaces dédiées aux loisirs, bars et restaurants, spa et autres commerces vous y attendent.

Jour 4 : Giverny, indissociable de Claude Monet

Au petit matin ou en fin de journée, lorsque la foule des visiteurs n’a pas encore investi les lieux, baladez-vous dans les paisibles ruelles de Giverny, où plane encore l’âme du maître incontesté : Claude Monet… Ce village fut à l’époque l’un des points de ralliement favoris de Monet et ses amis, et de la « colonie » de peintres américains. Ce petit coin de paradis, situé dans l’Eure, connaît une fabuleuse destinée. Monet, littéralement tombé sous le charme de ce village, s’y installe à partir de 1883. Il y restera jusqu’à sa mort, en 1926. Ses jardins, qui se visitent aujourd’hui, sont une véritable œuvre d’art végétale. Il faut dire que l’artiste avait la main verte et une imagination fertile. Ses jardins furent une source d’inspiration très importante avec la série des Nymphéas. Sa maison se visite également. Chaque pièce nous raconte l’atmosphère dans laquelle évoluaient les Hoschedé et les Monet.

En dehors de la peinture et du jardinage je ne suis bon à rien ! (Claude Monet)

A quelques pas de là, le Musée des Impressionnismes Giverny vous ouvre grand ses portes. Les expositions y sont de grande qualité. Toutes ces émotions (picturales) vous ont donné faim ? Giverny ne manque pas de bonnes tables. Si la cuisine aux accents du terroir y est simple, l’histoire qui auréole l’ancien Hôtel Baudy est assez formidable. Cézanne, Renoir, Sisley, Rodin et bien sûr Monet, et les peintres de la colonie américaine y passèrent des nuits entières. La roseraie et l’atelier valent le coup d’œil.

Impressionnisme

3 musées incontournables