Jusqu’en 1204, Fécamp est la résidence des Ducs de Normandie. Située sur la Côte d’Albâtre, dans le pays de Caux, Fécamp séduit par son côté authentique, son charme naturel.

Fécamp, tournée vers la mer

Entrée du port de Fécamp
© Nailia Schwarz – Fotolia.com

Son port s’est développé pour devenir, au cours des siècles, le premier port morutier français. Les pêcheurs de Fécamp pêchaient la morue dans les eaux de Terre-Neuve. Voyez les maisons des pêcheurs le long du port et leur chapelle sur la falaise, avec les bateaux votifs (qui expriment un vœu).

L’abbatiale de la Sainte-Trinité, le palais des ducs de Normandie et le Musée des Pêcheries figurent parmi les lieux incontournables à visiter à Fécamp. Attiré par le parfum des plantes et des épices qui composent la célèbre liqueur, ne manquez pas l’impressionnant Palais Bénédictine, haut lieu du tourisme industriel. Un riche patrimoine qui vaut à Fécamp d’être classée « Ville d’Art et d’Histoire ».

A quelques kilomètres de Fécamp, faites un détour par Yport, un petit village de pêcheurs situé dans une valleuse. Classé station balnéaire dès 1929, Yport a accueilli de nombreux hommes célèbres tels que Dieterle, Maupassant, Gide, Laurens ou Boudin. L’architecture balnéaire de cette époque est présente aujourd’hui encore en Seine-Maritime, à Fécamp, Yport et Vattetot-sur-Mer. De style éclectique, elle allie l’Art nouveau au néo-normand et se caractérise par de grands volumes et de larges baies vitrées.

Sur les hauteurs de Fécamp, le Cap Fagnet offre un impressionnant panorama sur la ville, la mer et les falaises blanches de la Côte d’Albâtre. Ce point culminant fut aussi un haut lieu historique et stratégique, tantôt forteresse gauloise, tantôt maillon du Mur de l’Atlantique. Le Cap Fagnet fait aujourd’hui partie du tracé du très apprécié GR®21.

A ne pas manquer à Fécamp

Le Palais Bénédictine

Ce monument à l’architecture insolite vous invite à la découverte d’une histoire et d’un produit. C’est dans ce site d’exception qu’est élaborée depuis plus d’un siècle la liqueur Bénédictine, exportée dans le monde entier. En 1863, Alexandre Le Grand, négociant en vins de Fécamp et grand collectionneur d’art, retrouve un grimoire datant d’avant la Révolution. Parmi d’autres recettes, y est consignée celle, plutôt énigmatique, de l’élixir de Dom Bernardo Vincelli, un bénédictin vénitien de la Renaissance, qui a séjourné à l’Abbaye de Fécamp. Patiemment, il déchiffre la précieuse formule dans laquelle se marient la myrrhe avec le genièvre, le safran avec l’écorce de citron. L’exposition « parcours d’essences» présente quelques-unes des 27 plantes et épices qui composent Bénédictine : cardamome, noix de muscade, angélique, coriandre, clou de girofle, myrrhe, cannelle… Les infusions et les distillations des épices s’opèrent dans de gros alambics de cuivre martelé. Les caves renferment les différents mélanges et alcoolats qui vieillissent et reposent dans les foudres de chêne centenaire. Le Palais Bénédictine renferme aujourd’hui trois centres d’intérêt :
– Une collection d’objets d’art religieux des XVe et XVIe siècles, présentés dans une succession de salles néo-gothiques et néo-renaissance tels qu’ils étaient au début du siècle.
– Une distillerie dans laquelle s’élabore la célèbre liqueur.
– Une galerie d’art contemporain.

Alexandre Le Grand, négociant en vins de Fécamp et grand collectionneur d’art, retrouve un grimoire datant d’avant la Révolution…

Palais Bénédictine à Fécamp
Palais Bénédictine à Fécamp © Jean-Luc Bohin

Le Musée des Pêcheries

En plein cœur du port de Fécamp, le musée se trouve sur l’îlot central du Grand Quai, dans une ancienne sècherie de morue. Ce musée de 5 000 m², ouvert fin 2017, s’articule autour de plusieurs univers : l’histoire maritime de la ville, les Beaux-arts, l’enfance et l’ethnographie régionale. Il vous plongera avant tout dans l’histoire des pêcheurs fécampois qui partaient pour de longs mois pêcher la morue dans les eaux glacées de Terre-Neuve, au large du Canada.

Fécamp Grand'Escale Fête de la mer
© Danielle Dumas

La promenade sur la digue

Venez respirer les bonnes effluves iodées en vous baladant sur la digue promenade qui vous mènera jusqu’au phare de Fécamp. Vous croiserez en chemin de nombreux pêcheurs à la ligne et pourrez engager la conversation sur la pêche du jour. Marchez aussi sur le front de mer et sur les galets de la plage.

Le Palais Ducal

Face à l’abbatiale, les vestiges du palais ducal rappellent l’attachement des successeurs du normand Rollon à Fécamp. Derrière l’abbatiale, les vieux quartiers témoignent du riche passé de Fécamp.

Les lieux à visiter absolument

  • L’abbatiale de la Sainte-Trinité
  • Le palais Bénédictine
  • Le musée des Pêcheries

Nos meilleurs Secrets Normands à Fécamp

  • Ajouter à une liste de favoris